Haïti : Tous les religieux enlevés ont été libérés

La religieuse Agnès Bordeau et le prêtre Michel Briand ont été libérés aux côtés des autres otages enlevés en Haïti le 11 avril dernier.

Le 11 avril à Croix-des-Bouquets, en Haïti, sept religieux et trois laïcs avaient été enlevés par les membres du gang 400 Mawozo. L’une d’entre eux avait été rapidement libérée pour raisons de santé, puis c’était au tour de trois autres religieux. Parmi les otages restants, deux français, la religieuse Agnès Bordeau et le prêtre Michel Briand. Après 20 jours de détention, tous ont finalement été libérés.

C‘est par un communiqué que la Société des prêtres de Saint-Jacques l’a annoncé vendredi.

« Tôt ce matin, en France, nous avons reçu avec une immense joie et un réel soulagement la nouvelle de la libération de nos frères et sœurs enlevés et séquestrés par des bandits, depuis le dimanche 11 avril 2021 dernier. La nouvelle nous a été communiquée par les Responsables régionaux de la Société des Prêtres de Saint-Jacques à Port-au-Prince. Cette libération intervient après vingt longs jours, depuis que 10 de nos frères et sœurs ont été kidnappés par des bandits sur la route de Ganthier, dans un climat d’insécurité générale et délétère qui s’est intensifiée en Haïti ces derniers mois. »

Le père Georgina Rameau, auteur du communiqué, réserve ces « premiers mots » aux « frères et sœurs libérés ».

« Nos premiers mots vont à l’endroit de nos frères et sœurs libérés, pour leur dire notre joie et notre grande satisfaction de les retrouver sains et saufs. Un grand merci pour leur confiance en Dieu, dans leur Église, dans notre Institut et dans la victoire du bien sur le mal. »

Puis il exprime son « immense reconnaissance envers Dieu ».

« Nous sommes habités aussi par un sentiment d’une immense reconnaissance envers Dieu et vis-à-vis de toutes les personnes et institutions qui se sont impliquées avec nous dans le processus qui a abouti ce matin à la libération de nos confrères et de nos amis, pour laquelle nous nous sommes battus corps et âme. »

Mgr Max Leroy Mésidor, Archevêque de Port-au-Prince, s’est exprimé à l’annonce de leurs libération :

« C’est un soulagement pour l’église. Un soulagement pour la société, […] pour tous ceux qui défendent la vie. C’est un soulagement pour toutes les familles, qui avec moi remercient Dieu. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.