Hillsong : Brian Houston dans la tourmente

Le conseil d’administration de la megachurch internationale Hillsong a publié un communiqué qui révèle deux plaintes à l’encontre de son fondateur, Brian Houston. La première date d’il y a une dizaine d’années, la seconde de 2019. 

Dans un communiqué publié vendredi 18 mars, alors que l’affaire venait d’être divulguée dans la presse australienne, le conseil d’administration de Hillsong a révélé deux plaintes déposées contre le pasteur et fondateur de la megachurch australienne, Brian Houston, « au cours des 10 dernières années ».

La déclaration indique que ces deux plaintes, qui ont été traitées de manière confidentielle, ont chacune fait l’objet d’une enquête menée par un membre du conseil d’administration ou un organe nommé par ce même conseil.

Messages inappropriés et intrusion dans une chambre d’hôtel

La première accusation, remonte à « une décennie » et « impliquait des messages inappropriés du pasteur Brian à un membre du personnel, qui ont par la suite entraîné « la démission du membre du personnel », selon le document publié.

Une affaire qui avait été traitée en interne, « avec succès » ajoute le conseil d’administration, qui présente « une nouvelle fois » ses excuses à « cet ancien membre du personnel ».

« À l’époque, le pasteur Brian était sous l’influence de somnifères, auxquels il avait développé une dépendance. Il a immédiatement présenté ses excuses à la personne. Nous avons également travaillé en étroite collaboration avec le pasteur Brian pour nous assurer qu’il reçoive une aide professionnelle pour éliminer sa dépendance à ce médicament, et cela a été réalisé avec succès. À cet ancien membre du personnel, nous nous excusons à nouveau et serions ravis d’avoir la possibilité de fournir une assistance supplémentaire si cela est nécessaire. »

La seconde plainte, reçue en 2019, concerne une accusation selon laquelle le pasteur marié avait passé du temps seul dans une chambre d’hôtel avec une femme. Le conseil d’administration de Hillsong précise que « suite à une enquête approfondie », il a été constaté que Brian Houston était « désorienté » après avoir consommé des anxiolytiques, au-delà de la dose prescrite, mélangés à de l’alcool.

Un état qui l’a amené à frapper à la « porte d’une chambre d’hôtel qui n’était pas la sienne, à entrer dans cette chambre et à passer du temps avec l’occupante » lors d’une conférence d’Hillsong.

Brian Houston a enfreint « le code de conduite du pasteur Hillsong »

ABC News Australia rapporte qu’avant de publier un communiqué à ce sujet, Hillsong a tenu une réunion en vidéo avec 800 membres du personnel de la megachurch à travers le monde. Lors de cet échange, le pasteur principal par intérim, Phil Dooley, qui remplace Brian Houston, en congés en raison d’une affaire juridique en cours, a présenté les deux plaintes.

À propos de l’accusation la plus récente, il a déclaré : « la vérité est que nous ne savons pas ce qui s’est passé ». Il précise toutefois que la victime « n’a pas dit qu’il y avait eu d’activité sexuelle », de même que Brian Houston « dit qu’il n’y a pas eu de relation sexuelle », il souligne cependant que le pasteur est resté dans la chambre de la plaignante « pendant 40 minutes ».

L’enquête menée par le conseil à la suite de cette plainte conclut, d’après le document publié le 18 mars, que le pasteur Brian Houston a « enfreint le code de conduite du pasteur Hillsong ».

Le conseil d’administration affirme avoir fait son possible « pour aider la personne qui a déposé cette plainte » et qu’elle a été traitée « avec compassion et respect » notamment en acceptant son « exigence de confidentialité ».

« Le conseil a également répondu à une demande de remboursement de l’argent donné à l’église par cette personne, et a accepté cela afin d’apporter une solution dans un esprit d’amour et d’attention », indique encore le communiqué, qui ajoute que le pasteur Brian Houston « plein de remords », « a insisté pour rembourser l’église ».

Un modèle de gouvernance qui « doit être revu »

Le document précise que bien qu’il ait à l’époque « accepté de prendre des mesures spécifiques, notamment de se retirer de la direction pendant un certain temps », Brian Houston n’a « malheureusement », pas pris toutes les mesures convenues, ce qui a entrainé « de nouvelles mesures prises par le conseil à la fin de 2021 ». « Le pasteur Brian reste en congés », peut-on lire ensuite.

Fin janvier, Brian Houston a annoncé qu’il prenait un congé de son rôle de pasteur principal de Hillsong en 2022 afin de se préparer à un procès à venir. Il est accusé d’avoir caché des abus sexuels perpétrés par son père, Frank Houston, dans les années 70. Le conseil d’administration ne précise pas si le pasteur reprendra ses fonctions à la suite du procès.

Hillsong qui affirme s’être « toujours efforcé d’agir de manière biblique et conformément à la bonne gouvernance » reconnaît que cette affaire montre que le « modèle de gouvernance » de l’église, qui donne beaucoup de pouvoir au pasteur principal, « doit être revu ». L’église déclare travailler « de manière transparente à cette fin ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / Roland Magnusson

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.