Hommage national au caporal-chef Maxime Blasco, mort en opération au Mali

Hier, mercredi 29 septembre, un hommage national a été rendu aux Invalides au caporal-chef Maxime Blasco, tué au Mali lors d’un combat dans l’accomplissement de sa mission le 24 septembre. 

Maxime Blasco est le 52e soldat tué au Mali. Il a perdu la vie vendredi 24 septembre dans un combat contre un groupe armé terroriste. Mercredi un hommage national lui a été rendu lors d’une cérémonie présidée par Emmanuel Macron, accompagné du Premier ministre, Jean Castex et de la ministre des Armées, Florence Parly.

Décoré de la « médaille militaire » le 18 juin dernier « pour la valeur exceptionnelle de ses services », le caporal-chef Maxime Blasco du 7ème bataillon de chasseurs alpins de Varces était connu pour son courage et son sens de l’engagement. « Il était droit et plein d’amour » confie la mère du soldat avec émotion sur France 2.

En 2019, il avait sauvé deux de ses frères d’armes après le crash de leur hélicoptère dans le désert du Sahel, alors qu’il était lui même grièvement blessé. Dans un documentaire diffusé en 2020, dont un extrait a été publié sur Twitter par FranceInfo à l’annonce de sa mort, le militaire parlait de son métier avec passion et humilité.

Lors de la cérémonie nationale aux Invalides, le caporal-chef a été fait, à titre posthume, officier de la Légions d’honneur par le président de la République.

Il laisse derrière lui sa compagne Alexandra et leur fils Ethan, âgé de huit ans, ils étaient tous deux présents mercredi. « J’ai demandé à être mariée à titre posthume avec Maxime » a confié la jeune femme au Parisien.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Fred Marie / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.