Il avait pardonné, au tribunal, la policière qui avait tué son frère, Brandt Jean reçoit le Prix du Courage Éthique

« Brandt, je vois les valeurs inculquées en vous par vos parents. Je vois la force qui vous est donnée par votre foi. Si le reste d’entre nous pouvait puiser dans une partie de votre courage moral et dans les principes que vous avez révélés à ce moment-là, ce monde serait un monde meilleur. »

Brandt Jean avait bouleversé les gens bien au-delà des frontières du Texas quand lors de l’audience au tribunal il avait pardonné la policière coupable de la mort de son frère, Botham. Son comportement vient d’être récompensé par l’Institut d’Application des Lois, aux États-Unis. Brandt vient d’être reconnu pour son pardon et sa compassion et de recevoir le Prix du Courage Éthique.

Pour Gregory Smith, directeur de l’Institut, Brandt « représente le meilleur en nous ».

« Chaque année, nous présentons le Prix du Courage Éthique afin de récompenser un individu ou une organisation pour son intégrité et son éthique exceptionnelles. Brandt Jean représente le meilleur en nous. Malgré une perte inimaginable, il a vu l’humanité dans la personne responsable de la mort de son frère. Il l’a vue souffrir et regretter et a eu la capacité de faire preuve d’empathie, de compassion et de pardon. »

Lors de l’audience au tribunal, Brandt avait pris la policière dans ses bras en lui disant :

« Je ne souhaite pas redire une fois de plus ce que vous nous avez pris. Si vous êtes vraiment désolée, je le dis pour moi-même, je vous pardonne. Et si vous lui demandez, Dieu vous pardonnera. […] Je vous aime comme n’importe qui. Je ne veux même pas que vous alliez en prison. Je veux le meilleur pour vous. »

Pour Gregory Smith, cet acte a eu réel impact, puisqu’à lui seul il « a aidé la communauté de Dallas à guérir ». S’adressant au lauréat, il a également honoré sa foi.

« Brandt, je vois les valeurs inculquées en vous par vos parents. Je vois la force qui vous est donnée par votre foi. Si le reste d’entre nous pouvait puiser dans une partie de votre courage moral et dans les principes que vous avez révélés à ce moment-là, ce monde serait un monde meilleur. »

Brandt a accepté ce Prix au nom de son frère. Dans son discours il a rappelé qu’il était « un exemple de leadership éthique ».

« Je tiens à remercier l’Institut d’Application des Lois de m’avoir attribué ce prix et j’ai l’honneur de l’accepter au nom de mon frère, Botham Jean, qui était un exemple de leadership éthique. »

Pour le directeur de l’Institut, il s’agit d’une grande leçon de vie.

« Si un homme peut pardonner à une personne qui a perdu la vie de son frère, qui sommes-nous pour ne pas pardonner à ceux qui font du tort dans notre vie ? »

M.C.

 

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.