Inde : 145 incidents de violence à l’égard des chrétiens référencés au cours des six premiers mois de l’année 2021

La Commission sur la liberté religieuse de l’Evangelical Fellowship of India a recensé 145 incidents de violence à l’égard de la communauté chrétienne d’Inde sur les six premiers mois de l’année 2021.

La Commission sur la liberté religieuse de l’Evangelical Fellowship of India (EFI) a publié un rapport le 23 juillet dernier intitulé « Haine et violence ciblée contre les chrétiens en Inde : rapport semestriel 2021 » qui documente 145 incidents de violence envers des chrétiens, dont trois meurtres.

Le document rapporte qu’avant la fin de la moitié de l’année 2021, « certaines des forces les plus puissantes de l’Inde moderne se sont préparées à contrer la présence chrétienne – et musulmane – en Inde, avec des discussions et des déclarations sur la façon de débarrasser le pays des ‘padri’ [un terme Hindi qui signifie père ou prêtre chrétien, pasteur ou clergé] ».

Le rapport fait état de trois meurtres, 22 attaques perpétrés contre des lieux de cultes et 20 cas d’exclusion sociale au cours des six derniers mois. L’État du Madhya Pradesh arrive en première position avec plus de 30 cas de violences à l’égard des chrétiens.

En seconde position se trouve l’Uttar Pradesh où 22 cas de violences ont été recensés. Deux états qui ont récemment promulgués des lois anti-conversion, régulièrement utilisées pour persécuter les minorités religieuses, dont les chrétiens.

EFI explique en effet que ces lois qui sont sensées punir « les conversions religieuses forcées ou frauduleuses » sont en pratique utilisées « pour criminaliser toutes les conversions, en particulier dans les milieux non urbains ».

De plus, la pandémie « semble avoir donné à la police une excuse pour ne pas enregistrer les cas » affirme le document qui ajoute que « l’accès aux tribunaux a été réduit » dans ce contexte de crise sanitaire.

Selon EFI, « la violence contre les chrétiens par des acteurs non étatiques en Inde découle d’un environnement de haine ciblée. La traduction de la haine en violence est déclenchée par un sentiment d’impunité généré par l’administration indienne ». C’est également ce que souligne International Christian Concern, qui rapporte que depuis l’arrivée au pouvoir en 2014 du Bharatiya Janata Party (BJP), l’intolérance religieuse « est devenue une norme sociale et les attaques contre les minorités sont tolérées, voire encouragées ».

Le document évoque toutefois « une certaine consolation pour les minorités religieuses » en faisant référence à de récentes déclarations de plusieurs tribunaux du pays qui ont affirmé « que la santé de la démocratie indienne dépendait beaucoup de la santé de ses minorités ».

La Commission de la liberté religieuse de l’Evangelical Fellowship of India conclut en lançant un appel au gouvernement indien pour garantir « l’état de droit et la sécurité des minorités religieuses » dans le pays.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : PI / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.