Inde : Alors que la violence à leur égard s’intensifie, les chrétiens jeûnent et prient pour l’unité

Alors que la violence à l’égard des minorités religieuses est en augmentation en Inde, les chrétiens indiens ont jeûné et prié pour l’unité le 30 janvier dernier, date anniversaire de l’assassinat de Gandhi. 

L’Union catholique de toute l’Inde (AICU) a appelé les chrétiens d’Inde à prier et à jeûner pour l’unité le 30 janvier dernier, date anniversaire de l’assassinat de Ghandi, figure de paix et de non-violence.

Un appel qui a été approuvé par la Conférence des évêques catholiques de l’Inde, le Conseil national protestant des Églises de l’Inde et la Communauté évangélique de l’Inde. Une réunion de prière a été organisée à New Delhi en présence d’une centaine de personnes.

UCA News révèle que des réunions de prières ont également eu lieu sur tout le territoire indien. Selon le coordinateur national de l’AICU, A.C. Michael, « un message fort de paix et d’amour a été envoyé à travers l’Inde par la communauté chrétienne » ce jour-là.

« Les chrétiens ne croient pas aux conversions forcées et sont autant indiens que le reste de la population du pays », a-t-il ajouté.

Organiser ce mouvement de jeûne et prière pour l’unité à la date anniversaire de l’assassinat de Gandhi est un geste fort pour l’AICU qui rappelle que « bien qu’il ait été assassiné, les auteurs de l’acte de violence n’ont pas réussi à tuer ses idées d’harmonie communautaire et de coexistence de nombreux groupes religieux ».

« Dimanche, jour anniversaire de l’assassinat de Gandhi, les chrétiens en Inde se sont souvenus de son mantra de vérité, de sacrifice, de non-violence, de service désintéressé et de coopération », a également déclaré David Landrum, le directeur de plaidoyer pour Open Doors UK & Ireland.

Cette initiative est née dans un contexte de violence accrue à l’égard des minorités religieuses.

Les lois anti-conversion en vigueur dans plusieurs états sont notamment un facteur de l’augmentation de la persécution et de la discrimination dont sont victimes les chrétiens et les autres minorités religieuses. Elles conduisent régulièrement à de fausses accusations.

Le pays est par ailleurs classé 10e dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2022 publié par l’ONG Portes Ouvertes. L’organisation rapporte que « les hindous radicaux au pouvoir considèrent les chrétiens comme étrangers à la nation et font tout pour les faire disparaître du pays ». Pour cela, « ils n’hésitent pas à recourir à une extrême violence », précise Portes Ouvertes.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / PI

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.