Inde : Des extrémistes promettent l’éradication des chrétiens à l’horizon 2021

Le président François Hollande assistait aujourd’hui mardi 26 janvier au défilé du Republic Day au côté du premier ministre indien Narendra Modi. La plus grande démocratie du monde célébrait ainsi la proclamation de sa Constitution, en 1950. 123 militaires français défilaient aux côtés des militaires indiens. La fastueuse parade mettait en scène la puissance militaire indienne et la diversité culturelle de ce vaste pays de près de 1,3 milliards d’habitants.

Cette diversité est pourtant mise a rude épreuve dans le pays. L’Inde vient de faire son entrée en 2015, dans le palmarès des 20 pays les plus hostiles à la foi chrétienne, dans l’Index Mondial de Persécution publié par l’association Portes Ouvertes. Depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau chef de gouvernement Modi, un hindou radical, on assiste en effet, à un rejet violent des minorités religieuses au sein de la société indienne.

Un courant extrémiste appelé Hindutva veut faire retrouver à l’Inde son glorieux passé hindou et souhaite éliminer toute autre croyance du pays. Le pays du pacifiste Gandhi devient le théâtre des plus tragiques violences à l’égard des chrétiens, perpétrées par des fondamentalistes hindous, proches du pouvoir en place.

Le chrétien catholique, John Dayal, ancien journaliste à New Delhi et fondateur du Conseil des chrétiens en Inde, se fait désormais le porte-parole de la minorité chrétienne dans son pays. Il n’a de cesse de dénoncer les pressions, conversions forcées, actes de vandalisme, agressions physiques et destructions de lieux de cultes commises contre les communautés chrétiennes catholiques et protestantes.

«Si une église est attaquée, la police assiste en demeurant totalement passive. L’impunité est criante. C’est une persécution surprenante, exercée par une religion qui bénéficie d’une image de paix, et elle a lieu dans une démocratie.»

D’après le journal Libération, des groupes extrémistes ont promis l’éradication du christianisme à l’horizon 2021. Une législation condamnant les conversions au christianisme existe déjà dans six Etats. Les nationalistes hindous oeuvrent pour étendre cette mesure difficile à mettre en place en raison de la constitution, qu’ils prévoient de faire modifier.

Officiellement, le nombre de chrétiens en Inde est de 25 millions. John Dayal estime que ces statistiques oublient 10 millions de chrétiens appartenant aux Dalit, les « intouchables », exclus du système des castes. Ces chrétiens vivent leur foi dans la clandestinité pour survivre.

« S’ils s’affichent chrétiens, ils risquent de perdre leur emploi. »

H.L.

Source : Libération

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.