Indonésie : 32 enfants parmi les 125 victimes de la bousculade meurtrière dans un stade de football

Au moins 32 enfants sont morts dans la bousculade meurtrière qui a fait 125 victimes dans un stade de football de Malang en Indonésie pendant le week-end. 

Un mouvement de foule mortel, lié à des affrontements entre des fans et la police, dans le stade de football de Malang en Indonésie a entrainé la mort de 125 personnes le weekend dernier. Parmi elles, se trouvaient 32 enfants « dont le plus jeune est un enfant âgé de deux ou trois ans », a indiqué à l’AFP Nahar, un responsable du ministère des Femmes et de la protection de l’enfance.

Face à ce drame, les premières sanctions sont tombées lundi. Le chef de la police de la ville indonésienne de Malang, Ferli Hidayat, a été limogée tandis qu’au moins neuf policiers ont été suspendus.

« Ils font tous l’objet d’une enquête », a déclaré Dedi Prasetyo, porte parole de la police nationale, au cours d’une conférence de presse télévisée, précisant que 28 policiers au total étaient interrogés.

Le président du club de football indonésien de Malang, Gilang Widya Pramana, a présenté ses « profondes excuses » aux victimes et à leurs familles en pleurant à la télévision.

« En tant que président du club Arema FC, j’endosse l’entière responsabilité pour les incidents qui se sont produits. Je présente mes profondes excuses aux victimes, à leurs familles, aux Indonésiens et à la Liga 1. »

De son côté, le président indonésien Joko Widodo a annoncé ce lundi le versement de compensation financière aux familles des victimes.

« En signe de condoléances, le président va donner 50 millions de roupies (3.200 dollars) pour chaque victime décédée », a déclaré le ministre en charge de la sécurité, Mahfud MD, au cours d’une conférence de presse, ajoutant que les sommes seront versées d’ici deux à trois jours.

Le chef de l’Etat a également ordonné une enquête sur la sécurité des matchs de football dans le pays. Le ministre des Sports et de la Jeunesse, la police nationale et le chef de l’Association nationale du football indonésien doivent mener « une évaluation complète des matchs de football et des procédures de sécurité », a-t- il déclaré dans un discours télévisé.

Camille Westphal Perrier (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.