Indonésie : Un youtubeur chrétien torturé en détention

Muhammad Kace a été recouvert d’excréments humains, une « mesure » prise par ses codétenus pour réprimer son blasphème.

Muhammad Kace est un youtubeur chrétien qui vit en Indonésie. Ancien musulman, devenu chrétien en 2014, il a été incarcéré pour blasphème suite à la publication d’une vidéo au mois d’août dernier.

L’Union of Catholic Asian News révèle que le chrétien subirait de la torture en détention par ses codétenus, parmi lesquels un officier de police condamné pour corruption, du nom de Napoléon Bonaparte.

Andi Rian Djadji, le directeur des crimes généraux de la police nationale, explique que ce dernier a été interrogé et aurait avoué.

« Lui et plusieurs autres agresseurs ont battu Kace. Ils ont également couvert son visage et son corps d’excréments humains. »

Napoléon Bonaparte a écrit une lettre ouverte dans laquelle il stipule, « n’importe qui peut m’insulter, mais pas contre mon Allah, le Coran, le Prophète et ma foi islamique », avant de poursuivre, « par conséquent, je jure que je prendrai toute mesure contre quiconque osera le faire ».

Mardi, Sunanto, le président du Muhammadiyah Youth Center, que les mesures prises par Napoléon Bonaparte étaient injustifiées, « parce que nous vivons dans un État de droit et qu’il y a des règles du jeu ».

Azas Tigor Nainggolan, avocat et coordinateur du Forum des évêques indonésiens pour le plaidoyer et les droits de l’homme, demande à ce que cete torture soit « examinée séparément du cas de blasphème ».

« La torture est un nouveau cas qui doit être examiné séparément du cas de blasphème auquel Kace a été confronté. L’affaire de blasphème dont il était accusé ne peut justifier sa torture. »

Sept personnes sont désormais interrogées dans le cadre de cette persécution, quatre gardiens et trois détenus.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.