Irak : les catholiques de France s’engagent à financer des étudiants pour freiner l’exil des chrétiens d’Orient

irakiensOn pourrait débattre longtemps sur le fait de l’émigration. Ses causes en sont diverses, fuir pour rester en vie, pour trouver du travail, pour mieux vivre, pour donner un avenir à ses enfants… Nous qui vivons dans des pays en paix, nous ne pouvons et ne devrions pas juger.
 

Juger des personnes qui décident un jour de quitter leur pays, leur famille, leur culture, leur maison et tous leurs biens pour rejoindre un pays qui en général ne les attend pas, dans une culture très différente de la leur, avec une langue qu’ils ne comprennent pas… Certains ne s’intégreront jamais ou très mal, a contrario d’autres s’intégreront tellement bien qu’ils ne retourneront jamais au pays, sinon pour des vacances dans leur famille. C’est ce qui s’est passé pour un nombre significatif d’émigrés libanais pendant toute la longue guerre dans leur pays.

Quand la paix est enfin revenue, certains sont rentrés au Liban, et d’autres sont restés dans leur pays d’adoption, la France par exemple. Comme beaucoup d’entre eux avaient un niveau d’études élevé, ces forces vives ont été définitivement perdues pour leur pays. Nous retrouvons de tels exemples dans la bible dans l’Ancien Testament, lors des exils du peuple juif. Tous ne rentrèrent pas en Israël lorsque l’opportunité s’est présentée, car ils étaient bien intégrés dans leur pays d’exil.

Revenons au XXIe siècle, il y a aujourd’hui une alternative, celle de permettre à ceux qui le souhaitent de rester chez eux. Même quand il s’agit de réfugiés déplacés dans leur propre pays, cela passe forcément par une aide financière. C’est le cas pour des centaines de jeunes chrétiens irakiens. Ils ont fuit leur maison en famille pour rester en vie. Ils ont tout quitté et si les adultes se retrouvent sans travail ni biens propres, les jeunes se retrouvent sans avenir, car ils ne peuvent plus poursuivre leurs études. C’est l’impasse totale d’où leur désir légitime de rejoindre un endroit, un pays, où ils pourront construire leur avenir.

 « L’archevêque de Kirkouk, figure intellectuelle d’Irak, mobilise les catholiques français pour soutenir des étudiants chrétiens irakiens. »

Cette prise de conscience a amené Mgr Yousif Mirkis, archevêque de Kirkouk, à chercher du soutien auprès des catholiques. Il a ainsi obtenu le soutien officiel des évêques français qui mobilisent actuellement toutes leurs paroisses, et il est lui-même venu récemment en France pour réunir un peu plus d’un million d’euros pour financer les études de ces jeunes dans son diocèse pendant un an. Une délégation se rendra aussi prochainement sur place afin d’évaluer les besoins.

 « Quand la guerre finira, le pays aura besoin de jeunes diplômés qui pourront participer à la reconstruction du pays, rappelle en effet Mgr Mirkis. Or, pour cela, il faut les aider à tenir le cap de l’espérance et à choisir de ne pas quitter leur pays. »

«Nous devons redonner de l’espérance», souligne Mgr Pascal Gollnisch, le directeur de l’Œuvre d’Orient, la principale association catholique française d’aide aux chrétiens d’Orient. À raison de 10 € par jour et par étudiant, l’Œuvre d’Orient évalue le budget nécessaire pour l’année scolaire à au moins 1 140 000 €.

 «Il ne s’agit pas simplement d’éviter à tout prix la fin d’une présence chrétienne multimillénaire en Irak. Nous ne sommes pas des gardiens de musée. Mais s’il n’y a plus de chrétiens, les autres minorités vont partir et ce sera dramatique. Nous ne voulons pas d’un Sunnistan, d’un Chiistan, d’un Kurdistan, voire d’un «Christianistan»… Car cela constitue le terreau des guerres de demain.»

« Ils ont tout perdu, sauf la vie et la foi », admire Mgr Gollnisch en parlant des jeunes chrétiens persécutés.

« Ils ont tout perdu, sauf la vie et la foi »

Et par là même ils nous interpellent en ce début d’année à nous recentrer sur le Christ.

Elisabeth Dugas

Sources :

Irak : financer des étudiants pour lutter contre l’exil des chrétiens d’Orient

Irak : aider les étudiants pour préparer l’avenir

L’église de France lance un programme de soutien aux étudiants déplacés d’Irak

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?