Iran : La croix de cette église assyrienne centenaire, désormais fermée, a été démontée

« Un grand nombre sont entrés dans l’enceinte de notre église et ont changé toutes les serrures des portes, enlevé la croix de la tour haute de l’église, installé des instruments de surveillance et ont commencé à menacer et à forcer notre gardien à partir immédiatement. »

A
u début du mois de mai, des agents du ministère des renseignements et de l’Exécution de l’Ordre de l’Imam Khomeiny (EIKO), organisation sous le contrôle direct du Guide Suprême sont entrés en nombre dans l’église assyrienne de Tabriz.

Assyrian International News Agency dévoile comment les serrures de cette église classée au patrimoine national ont été changées, la croix arrachée du clocher et le gardien sommé de partir.

« Un grand nombre sont entrés dans l’enceinte de notre église et ont changé toutes les serrures des portes, enlevé la croix de la tour haute de l’église, installé des instruments de surveillance et ont commencé à menacer et à forcer notre gardien à partir immédiatement. »

L’église avait déjà été « confisquée » par un tribunal révolutionnaire en 2011, mais les fidèles avaient gardé le droit de s’y rassembler, ce qui n’est donc plus le cas.

Selon le rapport sur la liberté religieuse internationale, « en 2018, les conditions de la liberté de religion en Iran ont évolué dans une direction négative par rapport à 2017 ».

« L’Iran compte près de 300 000 chrétiens, y compris des églises ethniques traditionnelles arméniennes et assyriennes / chaldéennes et de nouvelles églises protestantes et évangéliques. Le gouvernement surveille les membres des églises historiques et impose des restrictions légales à la construction et à la rénovation de lieux de culte. »

M.C.

Pour en savoir plus :

« Cela se passe juste sous nos yeux » : Un ministre iranien reconnaît publiquement que le christianisme se répand en Iran

Shima et Shokoufeh, 2 soeurs chrétiennes torturées dans une prison en Iran

Iran : l’arrestation de Behnam Ersali et Davood Rasooli révèle l’étroite surveillance des chrétiens

Dans les prisons iraniennes, les chrétiens seraient « à la merci des tortionnaires dans un abîme juridique total »

Amnesty International réclame la libération de ces 4 chrétiens iraniens

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?