Iran : Sept chrétiens condamnés à des peines de prison allant jusqu’à 10 ans

Un pasteur iranien a été condamné mardi à 10 ans de prison, tandis que deux autres personnes converties au christianisme ont écopé de six ans pour leur rôle de leadership au sein d’églises de maison. Quatre autres chrétiens ont également été condamnés, contrairement aux autres ils ont la possibilité de payer une amende et d’éviter ainsi de passer du temps derrière les barreaux. 

Le pasteur irano-arménien, Joseph Shahbazian a été condamné mardi 7 juin à dix ans de prison. Il risque également d’être envoyé deux ans en exil dans une province reculée du sud-est de l’Iran suite à son incarcération. Aussi, le pasteur de 58 ans aura l’interdiction de voyager à l’étranger ou de rejoindre un groupe social ou politique pendant deux ans.

Enfin, pendant cette période, il devra se présenter régulièrement aux bureaux des services de renseignement iraniens.

La juge Iman Afshari, chef de la 26e branche du tribunal révolutionnaire de Téhéran qui, selon Article 18, est connu pour traiter durement les chrétiens, a accusé le pasteur de se livrer à « des activités illégales et des revendications infondées » et « d’avoir abusé de la faiblesse des gens ».

Six autres chrétiens ont été jugé dans cette affaire. Deux femmes converties au christianisme, Mina Khajavi, 59 ans, et Malihe Nazari, 48 ans, ont écopé de six ans de prison chacune pour leurs rôles à la tête d’églises de maison.

Les quatre autres chrétiens, Salar Eshraghi Moghadam, Farhad Khazaee, Somayeh (Sonya) Sadegh et sa mère Masoumeh Ghasemi, ont été condamnés à des peines de prison allant d’un à quatre ans. Ils sont accusés d’avoir participé à des églises de maison.

Le juge a cependant fait preuve de plus de clémence à leur égard puisqu’il leur a donné la possibilité de payer des amendes (entre 800 $ et 1 250 $ chacun) pour éviter la prison.

Asia News rapporte que cette affaire n’est que le dernier exemple d’une longue série, de la manière dont les chrétiens sont traités en Iran.

Le média indique aussi que les experts et les militants des droits de l’homme s’inquiètent de plus en plus de l’escalade des violations de la liberté religieuse dans le pays « qui touchent également les baha’is, les soufis, les sunnites et les athées ».

L’Iran, classée 9ème dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2022 de Portes Ouvertes. L’ONG précise que « les droits des minorités chrétiennes sont limités » dans ce pays où « les chrétiens d’arrière-plan musulman sont poursuivis par la police et souvent arrêtés ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.