Isik Abla, du djihad à Jésus, évangélise les musulmans dans 150 pays

Isik Abla était une musulmane du Moyen-Orient, élevée selon les principes coraniques. À 12 ans, elle termine l’école coranique, et son rêve de petite fille est de mourir pour Allah.

Mais battue, humiliée, traitée comme un animal toute son enfance, la brillante petite fille devenue femme est suicidaire. Elle veut en finir avec la vie. Or, son patron est chrétien. Il émane l’amour de Jésus et ne manque jamais une occasion de témoigner de sa foi. Quand Isik lui demande “Pourquoi es-tu si bon ?”, il répond toujours qu’il n’y a rien de bon en lui, “Cette bonté vient de Jésus, qui vit en lui”.

À cette époque, Isik est engagée dans le djihad par l’éducation. Elle finance les études de jeunes militants dans les plus grandes universités du monde, dans le but d’infiltrer les plus hautes sphères des entreprises et des administrations.

Le jour, où elle décide dans son coeur de mettre un terme à sa vie, son patron la convoque dans son bureau, car Dieu lui a révélé son projet. Il lui partage alors le complet message de l’Evangile, et lui dit que si elle fait de Jésus le centre de sa vie, il changera toute sa vie !

“J’ai senti la présence de Dieu, je ne l’avais jamais ressenti avant.”

Partager cette image sur Facebook

Comme Saul le persécuteur des chrétiens, a reçu une révélation sur le chemin de Damas, Isik a également reçu la révélation de Jésus ce jour-là, dans le bureau de son patron. Et comme Saul, devenu l’apôtre Paul, elle a mis sa vie entière au service de l’Evangile. Elle a fondé un ministère d’évangélisation par la télévision et par internet. Dans de nombreux pays musulmans, les chrétiens risquent la mort s’ils sont vus avec une Bible en main, mais les programmes télé parviennent jusqu’à eux.

Le ministère d’Isik touche plus de 150 pays, sur tous les continents. Son rôle est d’atteindre les musulmans du monde entier par l’amour de Jésus, au travers de programmes télé en plusieurs langues. Une semaine seulement avant l’enregistrement de l’interview du Christian Post, 57 kenyans se sont convertis à l’écoute d’un seul programme.

“J’aime les musulmans et je veux qu’ils deviennent libres de la même manière que je l’ai été. Je veux que la lumière pénètre leurs ténèbres.”

Isik est aussi très tranchante quant à l’idéologie véhiculée par l’islam. Pour elle, l’islam n’est pas une religion de paix.

“L’islam ne peut apporter la paix qu’avec l’épée. Ils te décapiteront. Si tu abandonnes ta religion, si tu abandonnes ta foi, alors ils t’autoriseront à vivre, sous leurs lois et leur dictature.”

Elle est convaincue que l’islam parvient à recruter des jeunes pour le djihad, y compris en occident, parce que l’islam leur donne un but dans la vie, et les vidéos diffusées via les sites web et les réseaux sociaux, leur proposent de trouver un but.

“Ils présentent l’islam comme un combat pour la liberté, comme une religion héroïque, où les gens meurent et tuent pour Allah. J’étais comme cela, j’ai l’air très moderne, et c’est ce qui est le plus effrayant. Et je ne veux pas vous effrayer mais nous devons prendre en compte cela. L’islam d’aujourd’hui semble très moderne…. J’ai l’air moderne, mais si tu m’avais dit : ‘Va et tue pour Allah !’, j’aurais été en première ligne.”

Isik s’investit afin que ces jeunes trouvent un autre but, et qu’ils puissent utiliser ce zèle qu’ils ont pour le djihad, pour répandre le message de l’Evangile.

“Quand Paul est venu à Jésus-Christ, son zèle a changé. Il a basculé à un zèle, comme moi aujourd’hui. Et ce zèle, c’est aimer, construire, prendre soin, la vérité et avoir la mentalité du royaume. Voilà le genre de zèle qui animait l’apôtre Paul.”

On entend de plus en plus souvent que musulmans et chrétiens servent le même Dieu, mais d’une manière différente. Isik est fermement opposée à cette idée. Au sujet du djihad, elle déclare :

“Est-ce Dieu ? Cela peut-il être Dieu ? Cela peut-il être le créateur ? Cela peut-il être Yahwe, le grand Je suis ?”.

Pour elle, la doctrine selon laquelle, musulmans et chrétiens servent le même Dieu est l’Anti-Christ.

“C’est anti-christ, c’est de l’humanisme. Mais quand nous sommes en Christ et que nous connaissons la Parole de Dieu, que nous connaissons la parole, qu’il n’y a qu’un seul nom, et que ce nom est Yeshua Mashiah. Tu dois comprendre qui tu sers pour trouver ton identité et pour trouver ton but.”

Retrouvez quelques extraits de l’interview pour le Christian Post, dans cette vidéo.

Partager cette video sur Facebook

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.