Israël : Le mystère d’un meurtre collectif du 1er siècle enfin résolu

En Israël, le mystère d’un meurtre collectif du 1er siècle a enfin été résolu et Breaking Israel News a récemment rendu publique la nouvelle.

Le Dr Scott Stripling, archéologue, prévôt du Séminaire de la Bible au Texas et co-directeur de la fouille depuis 20 ans pour le compte des Associés pour la Recherche Biblique, a découvert en 2013 un mélange d’os alors qu’il explorait des grottes à Khirbet el-Maqatir, près de la ville d’Ofra en Samarie. Et pour lui, ces ossements étaient ceux de victimes, principalement des femmes, assassinées pendant la première révolte en 69, avant la destruction du temple par les Romains en 70.

« Je ne doute pas que ces personnes aient été assassinées par les Romains, lors de la première révolte en 69 après Jésus-Christ […] Le  mystère de ce meurtre de masse datant de 2000 ans a été résolu, et nous pouvons maintenant raconter leur histoire. »

Yaakov Ehrlich, arpenteur-géomètre qui a longtemps accompagné l’archéologue, a aussi souligné qu’il était probable que ces gens aient été des juifs très religieux, car le pressoir à huile était entouré de bains rituels, indiquant que la communauté produisait de l’huile d’olive utilisée dans le Temple. Selon le Dr Stripling,

« Beaucoup d’os ont été désarticulés et mélangés, peut-être par des animaux, mais nous avons pu déterminer que l’une des femmes était âgée et souffrait d’arthrite, et que l’autre était un enfant de six ans. La plupart des squelettes étaient ceux de femmes  jeunes. »

Une grande cérémonie pour honorer les morts était prévue, mais Hananya Hizmi, l’officier de coordination pour l’archéologie des activités gouvernementales dans les territoires, a entendu parler de l’événement et a demandé à ce que les os soient renvoyés. Etzion a refusé.

Après des tentatives de conciliation entre Hizmi et Etzion, la société funéraire a finalement enterré secrètement les os dans le cimetière d’Ofrah, lors d’une cérémonie le 6 février 2017. La tombe commune à été couverte de béton pour dissuader l’exhumation des ossements, et un monument a été mis en place.

« Ces os appartiennent à des personnes qui ont probablement vu le Temple et  interagit avec Jésus […] Cela représente la matrice du christianisme primitif. »

M.S.

Source : Breaking Israel News

Crédit image : Flickr/CC – Tom Miller

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?