Israël : Une maman de 38 ans assassinée chez elle, poignardée par un jeune palestinien

Le drame a eu lieu dimanche 17 janvier, au domicile de la victime, à Otniel, une colonie juive dans les collines d’Hébron, en Cisjordanie. Cette agression fait suite à la série meurtrière d’attaque au couteau qui dure depuis 3 mois en Israël.

Dafna Méir était infirmière et maman de 6 enfants. Trois d’entre eux étaient présents à la maison, lorsque le meurtrier présumé, jeune ouvrier d’un chantier voisin, à peine âgé de 16 ans, a forcé l’entrée de la demeure familiale. L’ouvrier palestinien a alors poignardé la mère de famille de 38 ans. Une lutte entre Dafna et l’agresseur a commencé. Rénana, la fille aînée de Dafna, adolescente, a été témoin de toute la scène.

« J’ai vu le terroriste poignarder ma mère. Elle a ensuite lutté de toutes ses forces pour l’empêcher de rentrer dans la maison et nous blesser. À un certain moment, le couteau s’est coincé et le terroriste n’arrivait pas à le déloger. Nos regards se sont croisés. Il m’a regardé et je l’ai regardé. Il n’arrêtait pas d’essayer de tirer le couteau, et il ne me faisait aucun doute qu’il voulait entrer et me blesser, moi aussi. »

Ne parvenant pas à reprendre son arme, le meurtrier s’est finalement enfui. Il sera arrêté deux jours plus tard par la police. Dafna décèdera des suites de ses blessures. Elle laisse derrière elle son mari Nathan, rencontré pendant le service militaire et leurs 6 enfants. Le couple avait choisi d’adopter 2 d’entre eux, car cela comptait pour Dafna qui était elle-même une enfant adoptée.

Sa mère adoptive déclare que malgré les épreuves :

« Elle a su se construire, fonder un foyer et devenir une femme bonne et généreuse. »

Dafna était connu pour son altruisme et son optimisme.

Au cours de l’éloge funèbre, Nathan, son époux lui rend hommage ainsi :

« Nous nous sommes rencontrés sur la frontière du Liban quand nous étions soldats. Il ne nous a fallu qu’un instant pour tomber amoureux… Je t’avais dit alors : “Bienvenue !” Et je te dis maintenant : “Adieu.” Nous sommes reconnaissants pour chaque moment que nous avons passé à tes côtés. Tu m’as laissé six trésors. Je prendrai soin d’eux pour toi. »

Il conclut dans une prière :

« Cher Père. Je n’ai strictement aucune récrimination à ton adresse. Donne nous la force, sois présent dans notre foyer et laisse-nous ressentir la chaleur de ton étreinte et ton amour. »

H.L.

Source : Aish

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?