« J’ai entendu Dieu me dire ‘Oui, tu vas vivre pour moi' » : L’histoire de Jeffrey, prostitué transgenre

« Je touchais le fond, à l’école, je me prostituais, j’étais avec tous ces garçons, tous les autres jours je me saoulais. En fait, je n’avais rien. »

J
effrey Mc Call n’a que 12 ans quand il commence à ressentir une attirance pour les garçons. Il vit à Nashville dans le Tennessee jusqu’à ses 23 ans. Shopping, fête, alcool, drogue, médicaments… Pour lui, son homosexualité était son « identité ».

« J’étais accro à la drogue, je prenais une tonne de xanax et je fumais de la crystal meth. Je mesurais 1m80 pour 72 kilos à ce moment-là. J’étais très malade. Je savais que si je ne quittais pas physiquement Nashville, j’allais mourir. »

Il déménage et va à l’université. Quatre ans plus tard, il a une diplôme, mais également une nouvelle identité, Jeffrey est devenu Scarlett.

« L’été après l’obtention de mon diplôme, j’ai fait mon premier spectacle de dragqueen. J’ai grandi au milieu de nombreux transgenres, transsexuels et dragqueens parce que j’avais un membre de ma famille qui faisait des spectacles. »

Jeffrey s’habille comme une femme et multiplie les rendez-vous avec des hommes.

« Pendant ces années où j’étais Scarlett, je commençais à être très libre. Parfois, c’était plusieurs gars par jour. »

Il est convaincu d’être dans le mauvais corps et souhaite aller jusqu’à la chirurgie. Il s’enfonce dans la prostitution et l’alcoolisme, et va jusqu’à tenter de se suicider.

« Je touchais le fond, à l’école, je me prostituais, j’étais avec tous ces garçons, tous les autres jours je me saoulais. En fait, je n’avais rien. »

Mais pendant qu’il vivait en tant que Scarlett, il passait aussi du temps en secret à écouter le pasteur Jenson Franklin.

« Il passait à la télé ou je le voyais sur YouTube. Je l’écoutais et le Saint-Esprit l’utilisait pour me convaincre de péché. »

Une nuit, alors qu’il pleure, il décide de s’adresser à Dieu :

« J’ai dit, ‘Dieu, je sais que des gens vivent pour toi, ils ne vont pas seulement à l’église, ils ne jouent pas seulement un jeu religieux. C’est comme si quelque chose s’était passé et que leur vie avait été transformée. Est-ce qu’un jour je vais vivre pour toi ?’ J’ai arrêté de parler et de penser. J’ai entendu Dieu me dire ‘Oui, tu vas vivre pour moi.’ « 

Quelques mois plus tard, il a jeté les perruques, le maquillage, les vêtements, les chaussures, tout ce qui représentait Scarlett.

« En juin 2016, je suis allé à la poubelle et j’ai juste jeté ma vie entière. […] Tout jeter était un grand pas. Je pensais, peut-être que je vais juste donner une chance à Dieu. »

Jeffrey comprend alors que Dieu veut lui donner de nouvelles fondations. Un soir, après être allé à l’église, il entend encore la voix de Dieu :

« Tu vas faire une vidéo. Tu vas faire un live sur Facebook et couper les ponts avec ton passé. Tu dois reconnaître publiquement Jésus comme ton Sauveur. Tu dois couper les ponts avec l’alcoolisme, l’homosexualité, la vie de Scarlett, tout ceci. »

Des milliers de personnes ont vu la vidéo. Certains ont essayé de le dissuader.

« Quand j’ai commencé à perdre des amis et des membres de la famille, ma relation à Dieu s’épanouissait. Le jour où j’ai fait le live Facebook, j’ai été rempli du Saint-Esprit. La Bible est devenue vivante pour moi. »

Il reconnait alors la paix et la joie qu’il ressentait en tant qu’enfant. Dieu lui demande maintenant de sortir et de partager ce qu’il a vécu. Il organise désormais des « marches pour la liberté » dans les grandes villes américaines, et réunit des personnes qui ont quitté le mode de vie LGBTQ.

La rédaction

Source : CBN

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.