« Je crois au pouvoir de la prière » a déclaré la juge Amy Coney Barrett lors de son audition au Sénat

Amy Coney Barrett, la juge républicaine choisie par Donald Trump pour siéger à la Cour Suprême des Etats-Unis s’est exprimée lundi lors de l’audition de la commission judiciaire du Sénat.

Hier, lundi 12 octobre, la juge Amy Coney Barrett, a été reçue par la commission judiciaire du Sénat pour présenter son discours d’ouverture.

Dans ce discours, entièrement retranscrit par CBN News, la juge conservatrice a rappelé l’importance de sa famille dans sa vie « rien n’est plus important pour moi » a-t-elle déclaré.

Elle a notamment rendu hommage à son mari Jesse, « je suis bien plus chanceuse en amour que ce que je mérite », elle a également évoqué dans un long paragraphe leur famille de sept enfants.

« Jesse et moi sommes les parents de sept merveilleux enfants. Emma qui est en deuxième année à l’université et qui pourrait entreprendre, comme ses parents, une carrière juridique. Vivian est venue d’Haïti. Quand elle est arrivée, elle était si faible qu’on nous a dit qu’elle ne pourrait jamais marcher ou parler normalement. Aujourd’hui, elle soulève autant de poids que les athlètes masculins de notre salle de sport, et je vous assure qu’elle n’a aucun problème pour parler. Tess a 16 ans, et si elle partage l’amour de ses parents pour les arts libéraux, elle a aussi un gène des mathématiques qui semble avoir sauté une génération en ce qui me concerne. John Peter nous a rejoint peu après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, et Jesse, qui l’a ramené à la maison, décrit encore le choc sur le visage de JP lorsqu’il est descendu de l’avion en hiver à Chicago. Une fois ce choc dissipé, JP a adopté l’attitude insouciante qui est est encore aujourd’hui sa signature. Liam est intelligent, fort et gentil et, pour notre plus grand plaisir, il aime toujours regarder des films avec ses parents. Juliette, dix ans, poursuit déjà son objectif de devenir auteur en écrivant de nombreux essais et nouvelles, dont une qu’elle a récemment soumis pour publication. Et notre petit dernier, Benjamin, qui est atteint du syndrome de Down, est unanimement le préféré de la famille. »

Elle a mentionné sa famille, ses frères et soeurs et ses parents, et expliqué l’origine de sa vocation professionnelle :

« Mon père était avocat et ma mère était enseignante, ce qui explique que j’ai fini par être professeur de droit. »

Ses parents seraient aussi à l’origine de sa foi chrétienne :

« Plus important encore, mes parents ont modelé pour moi et mes six frères et soeurs une vie de service, de principes, de foi et d’amour. »

Amy Coney Barrett s’est exprimée sur l’égalité homme femme en déclarant qu’il ne lui était « jamais venu à l’esprit que quelqu’un puisse considérer les filles comme moins capables que les garçons ».

Après quoi, elle a évoqué ses études de lettres, puis de droit, honorant ses professeurs et les premiers juges avec qui elle a travaillé dont le juge conservateur Scalia.

La juge a également rendu hommage à la première femme ayant siégé à la Cour Suprême, Sandra Day O’Connor, ainsi qu’à Ruth Bader Ginsburg dont elle occupera le siège, si elle est nommée, en affirmant que « personne ne la remplacera jamais ».

« Je me présente devant cette commission avec l’humilité de la responsabilité qu’on m’a demandé d’assumer, et avec la reconnaissance de ceux qui m’ont précédé. J’avais neuf ans lorsque Sandra Day O’Connor est devenue la première femme à occuper ce siège. Elle a été un modèle de grâce et de dignité tout au long de son éminent mandat à la Cour. Lorsque j’avais 21 ans et que je débutais ma carrière, Ruth Bader Ginsburg siégeait à ce siège. Elle a déclaré à la commission : « Ce qui m’est arrivée ne pouvait se produire qu’en Amérique ». J’ai été nommée pour occuper le siège de la juge Ginsburg, mais personne ne la remplacera jamais. Je lui serai à jamais reconnaissante pour le chemin qu’elle a tracé et la vie qu’elle a menée. »

Enfin, elle a conclu sa présentation en parlant de sa foi en Dieu. La juge catholique a affirmé « croire au pouvoir de la prière » et a tenu à remercier les personnes qui prient pour elle, en déclarant que c’était « réconfortant ».

Aujourd’hui, mardi 13 octobre, marque la seconde journée d’audience en vue de sa confirmation à la Cour Suprême.

Si beaucoup de chrétiens aux Etats-Unis se réjouissent de voir une catholique convaincue dans les hautes instances du pouvoir, la candidature d’Amy Coney Barrett reste assez controversée dans le pays.

L’AFP a rapporté ce matin qu’un groupe de manifestants opposés à sa confirmation s’est rassemblé devant la Cour Suprême, faisant face à une foule de supporters de la juge.

C.P

Crédit image : Licence Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.