Jean-Luc Mélenchon : « Je ne sais pas si Jésus était sur la croix. Je sais qui l’y a mis, parait-il, ce sont ses propres compatriotes. »

Pour le député Meyer Habib, en tenant ces propos, Jean-Luc Mélenchon recycle « le bon vieux poncif antisémite du peuple déicide ».

Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France Insoumise à l’Assemblée était l’invité mercredi de l’émission « Bourdin direct », diffusée sur BFMTV et RMC. Il a tenu des propos à l’égard de Jésus et de « ses compatriotes » qui, selon le député Meyer Habib, vice-président de la commission des Affaires Étrangères, sont le recyclage d’un « bon vieux poncif antisémite du peuple déicide ».

Au sujet des relations entre les manifestants et les forces de l’ordre, Apolline de Malherbe interroge Jean-Luc Mélenchon, lui demandant « mais est-ce que les forces de l’ordre doivent être comme Jésus sur la croix qui ne réplique pas ». Il répond alors :

« Écoutez, je ne sais pas si Jésus était sur la croix. Je sais qui l’y a mis, parait-il, ce sont ses propres compatriotes. Donc vous voyez qu’en matière de méchanceté mutuelle, l’imagination est là depuis quelques temps. »

Le député Meyer Habib répond à ces mots sur Twitter.

« Non @JLMelenchon ! Un peu d’histoire : Jésus-Christ fut condamné à la mort par crucifixion par le préfet romain Ponce Pilate, pas par ses compatriotes juifs (21’32) ! La tentation était peut-être trop forte de recycler le bon vieux poncif antisémite du peuple déicide @apollineWakeUp »

M.C.

Crédit Image : Creative Commons – Wikimedia/Cancillería Ecuador

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.