Jean-Pier : « Non, être homosexuel ne nous donne pas des droits supérieurs, et surtout pas le droit à l’enfant »

Par « devoir d’humanité », Jean-Pier Delaume-Myard, homosexuel et porte-parole de La Manif Pour Tous, refuse que « des enfants naissent volontairement privés d’un père ».

Jean-Pier Delaume-Myard est porte-parole de La Manif Pour Tous. Lors de l’université de rentrée de Marchons Enfants, il s’est exprimé en tant qu’homosexuel face à l’élargissement de la PMA à toutes les femmes. Il a exprimé un objectif clair, « empêcher que des enfants naissent volontairement privés d’un père« , avant d’interpeller l’auditoire.

« Voulons-nous être responsable de cela ? »

Pour lui, le respect à la différence ne justifie pas la mise en place de « lois injustes ». Et pour lui, accepter la PMA sans père c’est « refuser de reconnaitre l’évidence ».

« Un enfant a besoin d’un père et d’une mère. Et soyons clair, la levée de l’anonymat ne remplacera en rien l’absence d’un père, l’absence de l’amour d’un père. En tant qu’homosexuel, je ne peux accepter cela. Oui, nous homosexuels, nous sommes des citoyens à part entière. Et non, être homosexuel ne nous donne pas des droits supérieurs, et surtout pas le droit à l’enfant. »

Dites non à la PMA pour toutes en signant la pétition « Non à la PMA sans père ».
Découvrir, signer et partager la pétition en cliquant ici.

Sous les applaudissements de l’assistance il rappelle la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

« La France aura-t-elle l’outrecuidance de priver sciemment un enfant de ses origines et de l’amour de son père ? Si elle le fait, le gouvernement et le président Macron porteront une lourde responsabilité historique, sociale et économique. Nous veillerons évidemment à ce que cela ne soit pas le cas. L’Histoire n’est jamais écrite à l’avance. »

Lutter contre cette « privation volontaire du père » est pour lui un « devoir d’humanité« .

« Nous ne défendons pas une cause personnelle, mais un devoir d’humanité vis-à-vis des plus faibles. Et les plus faibles, ce ne sont pas les femmes ou les hommes, qu’ils soient ou non homosexuels, comme on aimerait nous faire croire. Les plus faibles, ce sont les enfants qui naitront de la PMA sans père. »

Le porte-parole rappelle ensuite brièvement les étapes qui ont conduit à la PMA pour toutes.

« Au moment du PACS, on nous a dit, il n’y aura jamais de mariage. Au moment du mariage, on nous avait dit, il n’y aura jamais de PMA sans père. Et maintenant, on nous dit, il n’y aura jamais de GPA. Qui peut encore croire à ces sornettes ? Personne, et surtout pas nous. Alors que dans le même temps, le gouvernement travaille sur une circulaire pour clarifier la situation des enfants nés d’une gestion par autrui à l’étranger. »

Selon lui, le mouvement « Marchons Enfants » « prend de l’ampleur jour après jour ». Il explique alors son engagement aux côtés de la Manif Pour Tous, en faveur de l’enfant.

« Nous, homosexuels, nous ne voulons pas porter cette responsabilité-là. Notre responsabilité est de dénoncer cette duperie. Nommer la filiation, c’est permettre à l’enfant de se situer dans la chaine des générations, de connaitre ses racines. Comment le faire quand, sur un acte de naissance, figure deux fois le mot ‘mère’. C’est tout simplement impossible. Et demain ça ne sera pas plus absurde de faire croire que deux hommes peuvent avoir un enfant. »

Il interpelle alors l’assemblée.

« Pourquoi serai-ce l’enfant qui devrait se contenter d’une présence paternelle symbolique, par le biais d’un oncle ou d’un autre adulte de substitution ? Pourquoi ne serait-ce pas le couple de même sexe qui devrait se contenter d’un enfant symbolique, par un neveu ou un petit cousin ? L’équation est simple. L’intérêt de l’enfant et le désir des adultes ne sont pas compatibles. Alors qui passe en premier ? Pour nous, c’est bien sûr l’enfant. »

En tant qu’homosexuel, il se désolidarise de cette « minorité qui ne reflète en rien la réalité de l’ensemble des homosexuels ».

« Si demain la PMA sans père devait être légalisée, je me sentirai blessé en tant qu’homosexuel. Je me sentirai manipulé par celles et ceux qui parlent injustement en notre nom. »

Il en appelle enfin à la France.

« La France, pays des Droits de l’Homme, doit montrer l’exemple. Elle doit interdire la PMA sans père et s’engager pour l’abolition universelle de la gestation par autrui. La France, pays des Droits de l’Homme, se doit aussi d’être le pays du Droit de l’Enfant et non du droit à l’enfant. »

En janvier 2018, à l’occasion de l’ouverture des États Généraux sur la bioéthique, un collectif d’homosexuels s’était également positionné contre la PMA sans père et la GPA. Selon eux, si le désir d’enfant est légitime, il ne peut « se réduire à une question d’accès à l’égalité, à des droits, et à la lutte contre les discriminations ». Ils exprimaient alors qu' »assumer pleinement son homosexualité revient aussi à accepter les limites qui en découlent ». Ils refusaient le sous-entendu que « les femmes homosexuelles seraient malades » et devraient bénéficier d' »un traitement médical ». Il terminaient leur plaidoyer par un refus, celui « de servir de caution morale à une vision archaïque et régressive de l’humain, fût-ce au nom de la liberté ».

Aidez-nous à faire connaître la réalité et les enjeux de la loi sur la PMA pour toutes !
Faites un don pour soutenir Info Chrétienne en cliquant ici.

M.C.

Découvrez ci-dessous d’autres raisons de dire non à la PMA sans père :

12 000 êtres humains congelés au stade d’embryon seront détruits lors du passage de la loi sur la PMA pour toutes

François-Xavier Bellamy : Le choix de la PMA pour toutes « sera notre malédiction »

Pourquoi 2 000 médecins ont-ils signé un manifeste contre la PMA pour toutes ?

PMA pour toutes : les couples stériles seront les grands perdants de la nouvelle loi

Apologie de la GPA sur Sept à Huit en plein débat sur la PMA pour toutes

Comme Martin Luther King, Mgr d’Ornellas dévoile son « rêve » pour la société

PMA sans père et business de la procréation : La France devra acheter son sperme à l’étranger

Révision des lois de bioéthique : Quelle est la position de la Conférence des Évêques de France ?

« PMA sans père : attention danger ! », Jean-Frédéric Poisson appelle à manifester le 6 octobre

PMA pour toutes / TF1 s’interroge : Entre anonymat des donneurs et quête d’identité des enfants issus de dons

PMA pour toutes : Des pédopsychiatres dénoncent des études « conduites avec un objectif militant »

Débat : quatre raisons de s’opposer à la PMA pour toutes

Parce qu’un enfant a des droits mais qu’on n’a pas droit à un enfant, non à la PMA pour toutes

PMA sans père : la boîte de Pandore de l’eugénisme et de la marchandisation du corps

Un avis retentissant qui change radicalement la donne sur la PMA sans père

Papa (P)ride : « Nous sommes tous des pères scandalisés par le projet de loi sur la PMA »

Jean-Pier : « Non, être homosexuel ne nous donne pas des droits supérieurs, et surtout pas le droit à l’enfant »

7 raisons de manifester le 6 octobre contre la PMA pour toutes selon le philosophe Charles-Éric de Saint Germain

12 hauts fonctionnaires et universitaires appellent au retrait du projet de loi de bioéthique

Pour l’Académie de Médecine, « la conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure »

PMA sans père / Agnès Thill : « Cette société exclut les pères et mutile ses enfants »

PMA pour toutes : Blanche Streb répond aux questions d’Info Chrétienne

Hier la PMA, aujourd’hui la PMA pour toutes, demain la GPA pour tous ?

Mère blanche d’une enfant métisse issue de la PMA, elle porte plainte car son bébé ne lui ressemble pas

Aude Mirkovic répond aux questions d’Info Chrétienne au sujet de la PMA pour toutes

PMA sans père : le sort des embryons surnuméraires, on en parle ?

Les Associations Familiales Protestantes refusent la PMA pour toutes, le don de gamètes et la recherche sur les embryons humains

Projet de loi bioéthique : La GPA est bien là !

Parce que l’absence d’un père est toujours une tragédie même lorsque c’est un choix, non à la PMA sans père

Parce que l’inscription “mère et mère” sur l’acte de naissance est un mensonge orchestré par l’état, non à la PMA sans père

PJL Bioéthique : la mobilisation du 6 octobre traduit la forte inquiétude des Français

Y avait-il 74 500 ou 600 000 manifestants contre la PMA pour toutes dans les rues de Paris ?

La loi de bioéthique autorise la création d’embryons chimères, mi-animal, mi-homme

PMA pour toutes : La trisomie à l’épreuve du diagnostic pré-implantatoire

Inséminée avec le sperme d’un inconnu au lieu de celui de son mari, une mère donne naissance à une fille asiatique

En marche vers une humanité génétiquement modifiée avec le projet de loi bioéthique

Saviez-vous que les chercheurs savent créer des embryons « synthétiques », sans ovule ni spermatozoïde ?

PMA pour toutes / Agnès Thill dénonce un « déni de démocratie » : « Ils ont tout méprisé, et ils sont passés en force »

Elle a 73 ans, il en a 82, mais ils ont donné naissance à des jumelles en Inde grâce à un don d’ovocyte

Des milliers d’embryons perdus suite à la panne de cuves de stockage dans des centres de fertilité

Elle porte plainte car son enfant souffre de nanisme alors qu’elle avait choisi un donneur de sperme pour sa grandeur

600 000 personnes ont manifesté dans les rues de Paris contre la PMA pour toutes

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.