Jérusalem : Des archéologues découvrent une améthyste vieille de 2 000 ans ornée d’une gravure représentant du « Baume de Galaad »

Des archéologues israéliens ont découvert une améthyste vieille de 2 000 ans ornée d’une gravure qui représente du baume de Galaad, une plante rare qui est mentionnée dans la Bible.

Jeudi 21 octobre, l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA) a annoncé la découverte à Jérusalem-Est d’un sceau d’améthyste portant la première représentation connue d’une plante rare appelée « Baume de Galaad » ou kaki, bien que n’ayant aucun lien avec le fruit du même nom.

The Jewish News Syndicate rapporte que selon l’IAA, cette plante était utilisée pendant la période du Second Temple (qui s’étend du milieu du VIᵉ siècle av. J.-C. jusqu’au Iᵉʳ siècle NDLR), comme l’un des ingrédients les plus chers et les plus rares pour produire des médicaments, du parfum ou de l’encens.

Elle est mentionnée à plusieurs reprises dans la Bible, par exemple dans Genèse (37:25) :

« Ils s’assirent ensuite pour manger. Ayant levé les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites venant de Galaad; leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe, qu’ils transportaient en Egypte. »

Ainsi que dans Jérémie 8 au verset 22 : « N’y a-t-il point de baume en Galaad ? N’y a-t-il point de médecin ? Pourquoi donc la guérison de la fille de mon peuple ne s’opère-t-elle pas ? »

La pierre d’améthyste, qui est également ornée d’une colombe, a été trouvée lors de fouilles archéologiques menées dans le le parc national d’Emek Tzurim près du Mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem.

Pour l’archéologue Eli Shukron, qui a mené les fouilles, il s’agit d’une « découverte importante ».

« C’est peut-être la première fois dans le monde entier qu’un sceau est découvert avec une gravure de cette plante précieuse et célèbre, que jusqu’à présent nous ne pouvions lire que dans les descriptions historiques » a-t-il rapporté.

Shua Amorai-Stark, décrit par le Jerusalem Post comme un expert en gravure, affirme que si « durant la période du Second Temple, l’utilisation de sceaux en pierre s’est étendue et est devenue plus courante », la plupart de ceux qui ont été découverts jusqu’à présent avec des gravures de plantes représentaient plutôt « des vignes, des dattes et des olives ».

Celle découverte sur l’améthyste « ne ressemble à aucune autre » rencontrée à ce jour affirme le chercheur.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.