« Jésus n’était pas juif, il était grec » : Une fake-news de l’Antiquité refait surface grâce à Amazon

Apollonios de Tyane vivait en Asie mineure à l’époque de Jésus. Son histoire a traversé les siècles jusqu’à une théorie sulfureuse le concernant élaborée au 3ème siècle, qui refait surface aujourd’hui dans un documentaire diffusé sur Amazon Prime.

Un nouveau documentaire conspirationniste qui promet de dévoiler « les secrets cachés » de la Bible, est disponible sur la plateforme vidéo d’Amazon. Selon Bible Conspiracies, le Fils de Dieu n’était pas le juif que nous connaissons, mais un grec, Apollonios de Tyane. Apollonios était un philosophe, disciple de Pythagore, né 3 ou 4 ans avant Jésus, qui vivait en Cappadoce. Il marchait pieds nus, se laissait pousser cheveux et barbe et avait renoncé à la chair, au vin et aux femmes. Le documentaire met en avant la notoriété du sage, ses sermons qui rassemblaient des adeptes, et ses miracles. Et même si les historiens ont des difficultés à le démontrer, le documentaire conclut :

« Il aurait ressuscité des morts et aurait parlé de choses hors de la portée de l’homme. Et, contrairement à Jésus, il existe des preuves démontrant qu’Apollonios a réellement existé. »

Et cette fake-news se propage depuis l’Antiquité ! C’est post-mortem qu’Apollonios est devenu l’objet d’une divinisation. L’Empire romain fait frapper la monnaie à son effigie, le peuple lui voue une « adoration superstitieuse » et fait de lui un « talisman protecteur ». Mais c’est Julia Domna, l’épouse de l’Empereur Septime Sévère, qui au 3ème siècle, lancera le processus de divinisation pour arrêter l’expansion du christianisme. Un polémiste anti-chrétien, Hiéroclès, le comparera rapidement à Jésus. La fake-news est lancée.

De siècles en siècles, en passant par celui des Lumières, elle se propagera jusqu’à l’équipe de Bible Conspiracies, selon un procédé décrit simplement par Jacques Boulogne, professeur de langue et littérature grecques à Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, chercheur au CNRS :

« Pour qu’un mythe voie en effet le jour, deux conditions doivent se conjuguer. Produire un mensonge (en l’occurence la nature divine d’Apollonios), puis le transformer en vérité en accumulant plusieurs procédés : multiplier les effets de réel […], répéter inlassablement et institutionnellement la fiction comme si elle ne faisait aucun doute, afin d’entraîner à la longue l’adhésion des incrédules […]; utiliser des schèmes archétypiques qui rendent la fantaisie vraisemblable. »

Et en terme de fake-news le public sera servi, puisque les auteurs du documentaire évoquent également la destruction de la Tour de Babel par des aliens, les Anunnakis.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?