Un jeune pasteur et père de 3 enfants se suicide quelques jours après avoir évoqué ses troubles mentaux devant l’église

Le 12 août dernier Andrew Stoecklein, âgé de 30 ans et pasteur principal de l’église Inland Hills à Chino en Californie, s’est donné la mort. Il s’était confié à sa congrégation au sujet de ses difficultés, seulement quelques jours auparavant.

C’est une tragique issue que personne dans l’entourage d’Andrew n’avait pu anticiper ou même imaginer. Il est vrai que depuis la mort de son père en 2015 après un combat de 4 ans contre la leucémie, Andrew se sentait fragilisé. Sa famille avait ensuite été harcelée par un individu dangereux, les contraignant au déménagement. Il avait également été éprouvé physiquement par des calculs rénaux, et l’ablation d’une masse dans son mollet. Andrew faisait face depuis peu à l’anxiété, mais tous demeuraient confiants quant à l’issue de cette épreuve.

Quelques jours avant son acte irréversible, Andrew accompagné de son épouse Kayla, s’était confié publiquement.

Même si son église « prospérait, grandissait et bougeait », il « s’effondrait et était épuisé, faible et fatigué ». Et c’est la perspective d’un voyage missionnaire de 3 semaines en Inde et en Afrique, qui a déclenché des crises de panique et d’anxiété incontrôlables.

À son retour de voyage, alors qu’il dût prêcher 7 fois à l’occasion d’un dimanche de Pâques, un agent de sécurité le retrouva « sur le sol des toilettes avec cette panique extrême ».

Plus tard, après une crise de panique plus forte que les autres à son domicile, Andrew fût hospitalisé.

« Je me suis senti complètement fou. Ils m’ont mis dans un fauteuil roulant et m’ont fait monter. J’avais mes lunettes de soleil, parce que je pensais que toutes les personnes de l’église Inland Hills seraient à l’hôpital, et me verraient passer par cette panne. Je pensais à ces pensées folles, je pensais que quelqu’un allait me tuer, je me cachais. »

Cette authenticité et cette transparence auraient pu laisser penser à la possibilité d’une prise en charge et au début d’un long parcours vers une restauration.

Il n’en a pas été ainsi. Accablé par ce qui lui arrivait, malgré une épouse attentive, trois magnifiques fils et une église qui l’aimait, Andrew s’est donné la mort quelques jours après son émouvant discours.

L’église a adressé un communiqué :

« Ce n’est pas la fin que nous espérions et pour laquelle nous priions. Aujourd’hui, nous pleurons en tant que famille de l’église. »

Dans une bouleversante publication, Kayla s’est également confiée sur Instagram au sujet de la perte de son mari.

« La nuit dernière, l’amour de ma vie, le père de mes enfants et le pasteur de notre incroyable église a pris son dernier souffle et a rejoint Jésus. Ce n’était pas le miracle que j’espérais… »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Last night, the love of my life, the father of my children and the pastor of our incredible church took his last breath and went to be with Jesus. It wasn’t the miracle I was hoping for but he is now in heaven with his dad, free of pain, free of depression and anxiety. • He was an amazing husband, he truly made me better, made me feel like the most beautiful girl in the world, and he loved me so deeply. We fit so well together, we were one. He was an amazing daddy, his three boys are going to miss him so much. He had such a unique and special relationship with each of them. He was an incredibly gifted teacher, communicator, and pastor. He was special, one of a kind and will be missed by thousands of people all around the world. • Please pray for me and the boys. I don’t know how I am going to face this, I am completely heartbroken, lost, and empty. Never in a million years would I have imagined this would be the end of his story. • If you are struggling with suicidal thoughts or actions, please tell someone. Please make sure you’re not alone, and please call a friend or family member before you make that irreversible decision. You are loved and valued more than you know! #godsgotthis

Une publication partagée par Kayla Stoecklein (@kaylasteck) le

Sa publication s’achève par un appel pour ceux qui souffrent.

« Jamais dans un million d’années je n’aurais imaginé que ce serait la fin de son histoire. Si vous avez des pensées ou des actions suicidaires, parlez-en à quelqu’un. Assurez-vous de ne pas être seul, appelez un ami ou un membre de votre famille avant de prendre cette décision irréversible. Vous êtes aimé et apprécié plus que vous ne le savez ! »

La tragique histoire d’Andrew lève le voile sur la solitude et la charge que peut éprouver un pasteur, mais aussi sur la maladie mentale, trop souvent mal perçue dans l’église, presque considérée comme quelque chose de honteux et inavouable.

Si vous souhaitez prier pour les leaders chrétiens, nous vous recommandons ce programme de 10 jours de prière sur la plateforme Faites des Disciples : 10 jours de prière pour nos leaders.

La rédaction

Crédit image : Drew_Steck / Instagram

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?