Jeux olympiques de Tokyo : Les 14 athlètes chrétiens de la compétition

Alors que les Jeux olympiques de Tokyo ont débuté vendredi 23 juillet et s’achèveront dimanche 8 août, découvrez 14 athlètes de la compétition qui affichent leur foi en Dieu. Cette liste n’est pas exhaustive. 

Nicola McDermott, athlète australienne spécialiste du saut en hauteur.
« Ma foi est la raison pour laquelle je suis restée si longtemps dans le sport » a affirmé la jeune femme au Guardian. « La foi pour moi, c’est de réaliser que je suis aimée quelle que soit la performance – le saut en hauteur est simplement un moyen de me connecter à Dieu » ajoute-t-elle.

En dehors de son activité sportive, l’australienne a cofondé Everlasting Crowns, un ministère dont l’objectif « est de voir les autres athlètes transformés par l’amour parfait de Jésus, implantés dans les églises et formés pour être une bénédiction dans chaque endroit où ils sont envoyés ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nicola McDermott (@nicolalmcdermott)

Lucas Lautaro Guzman est un athlète argentin de Takwendo.
« Disciple de Jésus » peut-on lire dans la bio du sportif sur Instagram. L’argentin âgé de 26 ans a été classé cinquième da sa catégorie aux JO 2021. Dans une publication sur Facebook, il est revenu sur cette défaite remerciant Dieu « pour ces moments uniques ».

« Dieu merci pour ces moments uniques que je porte dans mon cœur, je ne regrette rien, laisse chaque goutte de sueur et me discipline au jour le jour. »

« Ma famille, mes amis et mon équipe de travail sont ma plus grande réussite et bénédiction » a ajouté l’athlète.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucas Lautaro Guzman (@lucastkd94)

Charles Fernandez, pentathlète moderne du Guatemala.
Christianity Today rapporte que Charles Fernandez a quitté à l’âge de 7 ans les États-Unis avec sa famille pour le pays d’origine de son père, le Guatemala, pour servir comme missionnaires. L’athlète qui a remporté les Jeux panaméricains en 2019 avait affirmé que revenir avec deux médailles était  vraiment une immense bénédiction de pouvoir partager ces moments avec ces gens qui se battent chaque jour pour sortir de la pauvreté et leur donner l’espérance du Christ ». « Je fais ce que je fais, pour être une lumière du Christ pour la nation dans ce sport » avait-il ajouté.

Raelin D’Alie, joueuse de basket ball en trois italienne.
L’année dernière, lorsque la saison de basket a été interrompue à cause de la pandémie, elle avait évoqué sa foi dans le Journal Times. « Je suis une personne qui a la foi, alors je réponds à la souffrance par des prières et des louanges à Dieu ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rae Lin D’Alie (@rmdalie11)

Yohan Blake, Sprinter jamaïcain.
« Né pour ça! Propulsé par le Très Haut » peut-on lire dans une des publications Instagram de l’athlète qui alterne sur le réseau social versets bibliques et publicités pour son nouveau site ThisIsYohanBlake. Dans la bio de son site web il est décrit comme « un homme conduit par la foi en Dieu ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yohan Blake (@yohanblake)

Odunayo Adekuoroye, lutteuse du Nigeria.
Odunayo Adekuoroye espère devenir la deuxième lutteuse nigérienne à remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques. « Je le crois par la grâce spéciale de Dieu ; il est temps pour moi de briller.Donc, j’apporterai certainement de l’or au Nigeria par sa grâce », a déclaré l’athlète chrétienne plus tôt ce mois-ci.

Nick Willis, coureur de fond de Nouvelle-Zélande.
« Jesus Follower » clame la bio de son compte Instagram. Sur son compte Twitter, l’athlète affirmait en juin 2018 que courir était pour lui une manière d’adorer Dieu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nick Willis (@willisnick)


Jonatan Christie, joueur de badminton indonésien.
L’un des athlètes les plus aimés du pays qui a la plus grande population musulmane du monde est chrétien ! « Je suis juste un homme qui veut être une extension de Ses Bénédictions à d’autres personnes » écrit le sportif sur son compte Instagram.

« Suivre Jésus ne signifie pas toujours que tout ira bien. Je dois encore faire face à de nombreuses épreuves. Mais pour moi, quelles que soient les épreuves que Dieu nous permet de faire face, nous devons continuer à apprendre et à grandir. Si nous pouvons surmonter un problème avec Dieu, une nouvelle porte s’ouvre, afin que nous puissions être plus matures dans la gestion de nos problèmes » avait déclaré l’indonésien dans un entretien le 27 mai dernier.

Wayde Van Niekerk, sprinteur pour l’Afrique du Sud.
Lorsque Wayde Van Niekerk a remporté le 400 m à Rio et a battu le record de longue date de Michael Johnson, il a immédiatement loué Dieu. « La seule chose que je peux faire maintenant est de louer Dieu. Je me suis agenouillé tous les jours et j’ai dit au Seigneur de prendre soin de moi et de s’occuper de moi à chaque pas. J’ai demandé au Seigneur de me porter tout au long de la course et je suis vraiment béni pour cette opportunité » a confié le sprinteur à la BBC.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Wayde van Niekerk (@waydedreamer)

An Baul, judoka sud coréen.
L’athlète rapporte qu’il prie avant chaque compétition.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anbaul (@anbaul)

Latisha (Yung-jan) Chan, joueuse de tennis de Taïwan.
En 2015, Latisha, sa sœur et sa mère se sont toutes fait baptiser ensemble rapporte Christianity Today. Pour faire face à la pression, la taïwanaise affirmait en 2017 qu’elle avait tendance à s’isoler pour passer du temps avec Dieu. « La plupart de mes prières à notre Père céleste ne visent pas à gagner les matchs, mais à demander des conseils ».

Cherelle Thompson, nageuse de Trinité-et-Tobago.
Sur le compte Instagram de la nageuse, on peut lire dans sa présentation une référence biblique, Philipiens 2 versets 3 et 4.

« Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. »

Pendant la pandémie, une période difficile pour l’athlète, elle avait reconnu son besoin de s’attacher à Dieu.

« Je reconnais ma vision limitée de la vie et de mon avenir, et je lui fais confiance en raison de sa souveraineté. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cherelle Thompson (@cher_ellet)

Simone Manuel, nageuse américaine.
L’américaine cite également un verset biblique dans sa présentation sur Instagram, il s’agit de Philipiens 4 verset 13, « Je puis tout par celui qui me fortifie ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Simone Manuel (@swimone)

Joshua Cheptegei, coureur de fond ougandais.
En 2017, il avait salué la victoire de Mo Farah sur Twitter, ce à quoi un internaute avait répondu : « Joshua, maintenant c’est à vous de devenir champion ». Le coureur avait alors répondu, « regardez simplement vers le ciel. Dieu a tellement d’or pour moi en réserve, Il me renforcera, je suis le souci du Seigneur ».

Camille Westphal Perrier

Source : Christianity Today

Crédit image : joelpapalini / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.