Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La lutte continue au coeur de la pandémie

Aujourd’hui, mercredi 25 novembre c’est la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Un rappel plus que jamais nécessaire dans le cadre de la crise sanitaire.

D’après l’ONU Femmes, depuis l’apparition de la Covid-19 et le confinement, de nombreuses données et rapports montrent que « tous les types de violence contre les femmes et les filles, et surtout la violence domestique, se sont accrus ». L’organisation évoque une « pandémie parallèle » qui se développe. Elle encourage les gouvernements à donner « la priorité à la lutte contre la violence perpétrée à l’encontre des femmes. »

Un constat qui fait écho au message d’Emmanuel Marcon en ce 25 novembre pour la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Dans cette vidéo, le président affirme que « les violences domestiques augmentent pendant les périodes de confinement ». Il ajoute que s’il s’agit là d’une « réalité », ce ne doit pas être pour autant « une fatalité ». Il encourage les femmes victimes de violences à « ne plus se taire » et finit son discours sur une promesse : « nous ne lâcherons rien ».

Aujourd’hui sur Twitter, de nombreuses publications évoquent ce problème de société. C’est notamment le cas du CNEF qui partage un clip de la fédération nationale des Associations familiales protestantes. La vidéo qui s’intitule « Stop aux violences intra familiales : ne frappez pas ! » évoque une augmentation de 30% des violences conjugales depuis le début du confinement.

C’est également le cas de la police fédérale qui encourage les victimes à contacter la police ou le centre de prise en charge des Violences Sexuelle.

C.P

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.