Jubilé de platine : « Je n’ai pas honte de dire que je m’appuie sur Jésus-Christ, c’est ce que je vois aussi chez Sa Majesté la reine »

Vendredi, au deuxième jour des célébrations du jubilé de platine d’Elizabeth II, une messe d’action de grâce a été célébrée à la cathédrale Saint-Paul de Londres par l’archevêque d’York, Stephen Cottrell. Il a salué ses 70 années de règne, affirmant qu’elle a pu servir « fidèlement » la nation « grâce à sa foi en Jésus-Christ ». 

L’archevêque de Cantorbéry Justin Welby, chef spirituel de l’Eglise anglicane, a annoncé lundi dernier souffrir du Covid-19. Il n’a donc pas été en mesure de diriger la messe qui a eu lieu vendredi à la cathédrale Saint-Paul de Londres en l’honneur des 70 ans de règne d’Elizabeth II, son jubilé de platine.

Il a été remplacé par l’archevêque d’York, Stephen Cottrell, qui est le troisième personnage de l’Eglise d’Angleterre après la reine et Justin Welby.

En raison de son état de santé, Elizabeth n’a pas non plus pu assister à cette cérémonie.

Malgré son absence, Stephen Cottrell lui a rendu hommage et a salué la « foi en Jésus Christ » de la souveraine, estimant que c’est grâce à cette fidélité à Dieu, qu’elle a pu servir la nation durant toutes ces années.

Il a débuté son sermon en citant plusieurs versets de Philippiens 4 qui reprennent des paroles de l’apôtre Paul.

« En toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

Avec ces versets, il rappelle que Paul « ne vaut la peine d’être suivi que parce qu’il suit Jésus » et que Jésus lui même, « vaut la peine d’être suivi parce qu’il nous montre qui est Dieu ».

L’occasion pour l’archevêque d’évoquer le règne d’Elizabeth II, qu’il décrit également comme une fidèle servante de Jésus. Il met ainsi en lumière le fait que les « meilleurs leaders – comme Paul, comme Jésus – sont ceux qui savent se laisser guider ».

« Pour moi, les meilleurs leaders – comme Paul, comme Jésus – sont ceux qui savent se laisser guider. Des gens qui dirigent pour les autres, pas pour eux-mêmes. Des personnes dont le cœur désire servir le bien commun et construire la vie commune ; qui n’essayent pas de tout faire eux-mêmes, ou n’agissent pas de leur propre force ; les personnes qui voient plus loin ; et qui recherchent des lieux de ressourcement, même des lieux où ils pourraient apprendre la pensée de Christ. Sa Majesté la reine a pu servir fidèlement notre nation grâce à sa foi en Jésus-Christ. Et je le dis aujourd’hui, sachant qu’en Sa Majesté la Reine nous voyons un exemple de ce genre de service ; une constance inébranlable et une constance inébranlable; une fidélité à Dieu, une obéissance à une vocation qui est le fondement de sa vie. »

Stephen Cottrell s’attache ensuite à décrire la foi en Jésus Christ, comme « une fontaine » et « un puits ».

« C’est le puits dans lequel nous puisons profondément et nous réapprovisionnons à travers tous les défis, les joies et les vicissitudes de la vie. Et c’est une fontaine, débordant d’une joie immense. Joie, que nous puissions vivre dans l’assurance d’être aimés ; joie, que Dieu a un but pour nos vies; et, joie, qu’à travers la mort et la résurrection de Christ, nous avons la promesse de la vie éternelle. »

« Votre Majesté, nous sommes désolés que vous ne soyez pas avec nous ce matin en personne, mais nous sommes ravis que vous soyez toujours en selle. Et nous sommes tous heureux qu’il y ait encore plus à venir », a-t-il poursuivi avant de la remercier pour avoir gardé « le cap » et être restée fidèle aux promesses faites il y a 70 ans.

« Alors, merci de garder le cap. Merci de continuer à être fidèle aux promesses que vous avez faites il y a 70 ans. Merci de nous montrer à quel point le service et la fidélité comptent. Les personnes de toutes confessions et sans confession et les personnes de bonne volonté peuvent en tirer des leçons. »

« Je n’ai pas honte de dire que je m’appuie sur Jésus-Christ, que j’essaie de vivre près de son cœur. Que j’ai besoin de sa sagesse et de son espoir. Et si vous me pardonnerez une telle présomption, c’est ce que je vois aussi chez Sa Majesté la Reine », a encore déclaré l’archevêque d’York.

En conclusion, Stephen Cottrell a appelé à suivre l’exemple de foi d’Elizabeth II, estimant qu’il n’y a pas « de meilleure façon de célébrer son jubilé de platine ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / Alessia Pierdomenico

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.