Kenya : 4 églises et des commerces de chrétiens détruits à Nairobi suite à un conflit de voisinage

« La haine a atteint son paroxysme la semaine dernière lorsqu’un groupe de fidèles musulmans a pris d’assaut notre église, armé de pierres, de machettes et d’essence. »

L
e drame s’est déroulé dans un des quartiers de la capitale, Nairobi. À Kiamaiko et Kiarobangi, musulmans et chrétiens se côtoient, mais le 16 mai une querelle de voisinage a plongé le quartier dans un déferlement de violence.

Après deux jours de conflit, les chrétiens déplorent la destruction de plusieurs commerces appartenant à des chrétiens et de 4 de leurs églises. Certaines sources parlent également de 3 morts.

La communauté musulmane s’était rassemblée de nuit, mais le voisinage s’est plaint du bruit auprès de la police locale. Celle-ci s’est déplacée puis a confisqué le système de sonorisation et a dispersé la foule. Le lendemain, des somaliens musulmans se sont rassemblés pour attaquer les églises et les magasins des chrétiens. John est le pasteur de Kingdom Gospel for All Nations Ministry. Il raconte les faits à International Christian Concern :

« La haine a atteint son paroxysme la semaine dernière lorsqu’un groupe de fidèles musulmans a pris d’assaut notre église, armé de pierres, de machettes et d’essence. Ils réagissaient aux ordres de la police pour réglementer leurs offices religieux, devenus chaotiques et constituant une menace pour les chrétiens locaux. Ils ont pénétré dans l’église et ont tout endommagé ; des chaises aux équipements de sonorisation. Ils ont également tenté de mettre le feu à l’église, mais la police est arrivée et a maîtrisé la situation. »

Le pasteur de Evangelical Victory Church International, également touchée déplore le fait qu’ils n’ont désormais plus de lieux pour se rassembler :

« Dimanche dernier, nous n’avons pas adoré dans notre église pour des raisons de sécurité. Notre liberté de culte a été violée et nous ne pouvons prier que pendant un temps où la communauté musulmane permettra aux chrétiens d’adorer sans craindre d’être attaqués. Nos membres sont maintenant dispersés et nous ne sommes pas certains de nous réunir dimanche prochain car nous avons reçu des notes à notre église nous mettant en garde de ne pas aller à l’église, prier et prêcher. »

Des témoins expliquent qu’après avoir attaqué les églises, la foule s’est divisée en petits groupes pour attaquer les commerces :

« Après avoir détruit les chaises et l’équipement de cette église, ils se sont divisés en petits groupes et ont volé dans les magasins voisins gérés par des chrétiens. C’était la persécution pure et simple des personnes qui adhéraient à la foi chrétienne. »

110 personnes ont ensuite été arrêtées, chrétiennes et musulmanes. Désormais relâchées, leurs communautés sont contraintes par le tribunal à signer un accord pour résoudre ces conflits de manière pacifique.

M.C.

Crédit Image : Photosite / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?