Kenya : Lapidés parce que chrétiens… Deux survivants témoignent

Au Kenya, les tensions et les violences sont en augmentation notamment au nord-est du pays et tout particulièrement à la frontière somalienne.

L
e 13 septembre dernier, Jacob, Kiema, Joseph et Alfred, s’étaient rendus à Elwak pour effectuer des travaux de maçonnerie. « C’était une journée de travail habituelle », quand les 4 chrétiens ont été subitement et violemment attaqués par une foule en colère.

« Tout à coup, une somalienne qui nous vendait du thé est arrivée et nous a dit que les manifestants en colère approchaient. »

Les quatre hommes ont alors essayé de prendre la fuite mais il était déjà trop tard. Armée

« Les hommes et les femmes musulmanes du quartier ont englouti le chantier de construction et tout le monde a cherché un espace pour fuir au travers de la clôture. »

Interrogé par International Christian Concern, Jacob poursuit son récit :

« J’ai vu deux de mes collègues déjà couchés, suintant de sang après de multiples blessures. Je pensais qu’ils étaient encore en vie. En essayant de sauter par-dessus la clôture, une énorme pierre tranchante m’a frappé à la tête et un autre morceau de bois volant m’a brisé le bras gauche. Je me suis évanoui. C’est tout ce dont je me souviens.”

Kiema décrit une « scène d’enfer ».

« Avant que je puisse sauter par-dessus la clôture de barbelés, plusieurs pierres m’avaient déjà frappé. J’ai vu mon ami, Joseph être renversé devant moi près de la clôture. Je savais que la mort était proche.”

Jacob et Kiema ont été transportés à l’hôpital, mais Joseph et Alfred sont morts sur les lieux de l’attaque.

Jacob pleure ses deux amis.

« Je suis tellement triste d’avoir perdu deux de mes amis, Alfred et Joseph, maçons dévoués qui travaillent si dur pour subvenir aux besoins de leurs familles. »

Mwikali, la femme de Kiema remercie Dieu et s’associe à la souffrance des familles des 2 victimes.

« Nous manquons de mots pour exprimer à quel point nous sommes reconnaissants à Dieu de l’avoir gardé. Nous pleurons avec les familles des deux hommes qui ont été lapidés. Que le Seigneur les réconforte et vienne près d’eux. »

Le nord-est du Kenya est une zone où les groupes armés sont très actifs. Les observateurs décrivent une intensification des craintes pour la sécurité des chrétiens. Dans la ville d’Elwak, les assaillants auraient agi par vengeance après que trois militants présumés d’Al Shabaab aient été tués par la police.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?