Kenya : Le président demande aux chefs religieux de “parler avec audace contre tous les vices qui freinent notre nation”

Uhuru Kenyatta a reçu les responsables religieux pour évoquer leur “responsabilité partagée” en ce qui concerne le Kenya.

Uhuru Kenyatta, président du Kenya, a rencontré les responsables religieux le 25 septembre dernier à Nairobi. Il leur a affirmé, “notre travail de construction de cette nation est une responsabilité partagée”.

“Parlez avec audace de tous les vices qui retiennent notre nation. Notre tâche de bâtir cette nation est une responsabilité partagée. Nous servons les mêmes personnes. Nous assurons le bien-être physique de tous les citoyens, en nourrissant leur âme et leur esprit.”

Il a ensuite précisé apprécier le “leadership de l’église dans la lutte anti-corruption”, ajoutant, “mais, il y a encore de la place pour plus d’action de la part de l’église”.

Affirmant, “je sais que l’Église reste au-dessus de la politique”, il l’a appelée à “être la voix de la raison et à promouvoir des messages d’espoir pour le bien-être de la Nation”.

“En matière politique, je sais que l’Église reste au-dessus de la politique. Mais nous avons tous le devoir d’aider notre peuple à savoir que nous ne pouvons pas être une nation dont la seule obsession est la politique. […] J’appelle l’Église à être la voix de la raison et à promouvoir des messages d’espoir pour le bien-être de la Nation. Nous avons besoin que vous, nos chefs religieux, soyez non partisans, et des personnes qui aident à combler les divisions.”

Le rapport du gouvernement indique également que le président a incité les chefs religieux à construire des “ponts d’unité entre frères et sœurs, au sein des familles et des communautés”.

Lors de cette rencontre, une journée de prières pour la Nation a été fixée au 10 octobre prochain.

M.C.

Crédit image : Adriana Mahdalova / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.