Kim Janey, chrétienne baptiste et première femme afro-américaine à devenir maire de Boston

Kim Janey marque l’Histoire en devenant la première personne noire et la première femme maire de Boston aux États-Unis.

Le maire de Boston démocrate Marty Walsh a démissionné de son poste lundi 22 mars suite à sa nomination de secrétaire au travail du président américain Joe Biden, c’est Kim Janey, également démocrate, qui le remplace devenant maire par intérim.

« Kim Michelle Janey est la première personne de couleur, première femme maire de Boston » annonce fièrement la démocrate sur son site internet, elle est également la première maire protestante de cette ville. Dans une publication sur Twitter elle écrit  « L’Histoire. Est faite » avec une vidéo montrant les maires blancs de la ville de Boston qui l’ont précédés ces 199 dernières années et qui se termine avec sa photo.

Kim Janey, qui s’est engagée à diriger la ville avec « un leadership audacieux et courageux », a une histoire de vie « bien différente de celle des hommes » qui l’ont précédé comme elle l’a affirmé lors de son discours d’investiture le 24 mars dernier.

Sa famille réside depuis plusieurs générations dans le quartier à majorité noire de Roxbury. Son arrière grand-père, Daniel Benjamin Janey était un membre actif de Twelfth Baptist Church, église fréquenté par Martin Luther King à l’époque où il fréquentait l’Université de Boston. C’est par ailleurs, le pasteur principal de cette même église, William Bodrick II, qui était présent lorsqu’elle a prêté serment avant sa prise de fonction. Son père, Cliff Janey était l’un des huit étudiants noirs à avoir obtenu son diplôme de la prestigieuse Boston Latin School en 1964.

À l’époque de la déségrégation de la ville, elle a été victime d’insultes raciales quand elle avait 11 ans. Devenue mère à l’âge de 16 ans, la nouvelle maire de Boston par intérim a fréquenté un collège communautaire tout en élevant sa fille, Kimesha. Elle a ensuite été transféré au Smith College, où elle faisait des ménages pour payer sa scolarité. Avant de se lancer en politique, elle a travaillé comme militante et directrice de projet pour le Massachusetts Advocates for Children, faisant la promotion de l’équité en matière d’éducation. En 2017, elle a été élue au conseil municipal, devenant la première femme à représenter le 7éme district.

Ayant travaillé sur la campagne de Melvin King, première personne noire à se présenter à la mairie de Boston, elle affirme qu’aujourd’hui elle écrit sa « propre histoire », citant la vice-présidente du pays, Kamala Harris, elle déclare que sa nomination montre aux petites filles que « Boston est une ville de possibilités ».

« Maintenant, ici, je fais ma propre histoire. Pour paraphraser la vice-présidente Kamala Harris, chaque petite fille qui regarde aujourd’hui peut voir que Boston est une ville de possibilités. »

La nouvelle maire âgée de de 55 ans s’est engagée à aider la ville à faire face à la pandémie, d’apporter un soutien aux enfants « sur le plan académique et émotionnel » ainsi que d’oeuvrer pour que la police de la ville serve équitablement tous les résidents et à lutter contre l’injustice raciale. Elle a promis de travailler à la construction d’une ville plus équitable.

« Alors qu’aujourd’hui est un nouveau jour, alors que Boston est arrivé si loin, nous devons également reconnaître que nous avons encore beaucoup de travail à faire. Cela commence maintenant. »

C.P

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.