Kim Jong Un accueillerait le Pape François « avec enthousiasme » s’il se rendait en Corée du Nord

Kim Jong-un, le dirigeant de la Corée du Nord dont le régime est le plus répressif au monde en matière de liberté religieuse, a invité le pape François à se rendre dans son pays.

L’invitation du gouvernement sera relayée par le président sud-coréen Moon Jae-in. L’Agence Fides confirme que le Pape recevra le 18 octobre en audience le Président sud-coréen, le catholique Moon Jae-In, qui fera une étape au Vatican au cours de son voyage en Europe. Le porte-parole de la Présidence de la République de Corée a également déclaré que le Président Moon portera au Pape François un message du responsable nord-coréen, Kim Jong-un.

Au cours du troisième sommet nord-sud de septembre dernier, Kim Jong-un aurait invité le Pape à visiter Pyongyang, se déclarant « prêt à l’accueillir ardemment ».

« Si le pape se rend à Pyongyang, nous lui ferons un accueil enthousiaste. »

Le Vatican n’a pas fait de commentaire immédiat en réponse à cette invitation. Pour le NY Times une visite en Corée du Nord est « hautement improbable ».

Mais pour Mgr Lazare You Heung-sik, évêque du Diocèse de Daejeon et Président de la Commission pour la société de la Conférence épiscopale coréenne, cette invitation offre un nouvel espoir.

« Si le Pape François devait se rendre à Pyongyang, cela serait véritablement un miracle mais tout est possible à Dieu. Nous nous trouvons dans une ère nouvelle, où le processus de rapprochement et de réconciliation entre Corée du Nord et Corée du Sud avance à grands pas, ce pour quoi nous rendons grâce à Dieu. »

Pour d’autres observateurs et activistes dont les propos ont été relayés par The Telegraph, l’offre de Kim est une « propagande ». Song Young-chae, membre de la Coalition mondiale pour mettre fin au génocide en Corée du Nord, s’exprime.

« Il n’y a pas de libertés religieuses en Corée du Nord et le régime n’autorise le culte de personne d’autre que celui de la famille Kim […] L’intention derrière cette manoeuvre impure est clairement de tenter de convaincre le reste du monde qu’ils changent, qu’ils améliorent leur bilan en matière de droits de l’homme [… ] Kim souhaite une réunion publique avec le pape pour des raisons de propagande. »

Après avoir interrogé des dizaines de transfuges nord-coréens, la Commission d’enquête des Nations Unies de 2014 conclut qu’il y avait « un déni presque total du droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion » en Corée du Nord, tandis que le document de 2017 du Département d’État américain sur les libertés religieuses dans le Nord, déclare que le gouvernement réprime sévèrement ceux qui tiennent à respecter leur religion, notamment par des exécutions, des actes de torture, des passages à tabac et des arrestations.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?