La bouleversante lettre d’une jeune fille copte ayant vu mourir sa mère dans une attaque au Caire

« Ceci est mon message à toutes les personnes persécutées dans le monde : ‘N’ayez pas peur ! Nos vies sont entre les mains de Dieu et nous devons rester fidèles à notre foi’. »

Le message de cette jeune fille copte diffusée récemment, revient sur les tragiques événements qui ont enlevé la vie à sa maman, le 29 décembre 2017. Nesma Wael, âgée de 13 ans au moment des faits, y décrit l’arrivée du terroriste dans une rue proche de l’église, dont elle sortait accompagnée de sa maman et de sa cousine. Elle raconte les coups de feu et le bain de sang qui a suivi. Dans le deuil et la souffrance encore vive, elle n’oublie pas tous ceux qui souffrent de la persécution à travers le monde, et leur adresse un message d’espoir.

Découvrez quelques extraits de sa poignante lettre.

Partager cette video sur Facebook

Après la fin de la messe, j’ai quitté l’église avec ma cousine et ma mère. Ma mère portait une croix autour du cou et aucune de nous ne portait un voile […] Alors que nous marchions dans une rue latérale, nous avons vu quelqu’un sur une moto se dirigeant vers l’église. L’homme est tombé après avoir heurté un nid de poule. Ma mère a accouru vers lui pour l’aider, le rassurant, et disant : “Au nom de Jésus-Christ, est-ce que ça va ?” Il se leva rapidement et en un clin d’œil il a ouvert le feu avec une arme automatique qu’il a sorti de sous son gilet.[…] Quand ma cousine et moi avons vu l’arme, nous nous sommes cachés derrière maman, qui nous a crié de nous enfuir. Le terroriste lui a d’abord tiré dans le bras alors qu’elle essayait de nous protéger. Alors que nous prenions la fuite, elle est tombée et n’a pas pu s’échapper avec nous. La distance entre nous et le terroriste quand il a sorti sa mitrailleuse n’était plus que de quelques mètres. Ma cousine et moi avons couru dans un petit supermarché, où la vendeuse nous a cachées derrière le réfrigérateur. De notre cachette, nous avons regardé l’attaquant à notre recherche. Comme il ne pouvait pas nous trouver, il s’est tourné à nouveau vers maman et a tiré plusieurs coups de feu. […] Une fusillade a éclaté, et les gens ont fui. Mon cousin, mon oncle et moi sommes restés avec ma mère. Elle m’a regardé en disant: « N’ayez pas peur, je suis avec vous. Obéis à ton père et prends soin de ta sœur.” […] Ma mère est restée dans la rue pendant environ une heure. Après la fusillade, je suis retournée à l’église pour chercher ma petite soeur Karen, qui a huit ans et qui était restée à l’église parce que le service pour les enfants n’était pas encore fini. J’ai vu trois personnes dans des bains de sang devant l’église. Je savais qu’ils avaient été tués. […] Au moment où maman a été emmenée dans l’ambulance, elle était morte. […] Aujourd’hui, je ne marche plus seul dans les rues. Mon père va toujours avec moi n’importe où. Ma mère me manque désespérément.

« Ceci est mon message à toutes les personnes persécutées dans le monde : ‘N’ayez pas peur ! Nos vies sont entre les mains de Dieu et nous devons rester fidèles à notre foi’. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.