La caravane de migrants arrive à la frontière américaine

Un mois après leur départ du Honduras, des centaines de migrants arrivent à la frontière américaine.

Sur la plage, un migrant épuisé avance sur les genoux vers les militaires américains. Il lève ses bras vers le ciel. Derrière lui le Mexique, devant lui, les États-Unis. 1 mois après leur départ du Honduras, les 400 premiers migrants sont arrivés à la ville frontalière de Tijuana. Ils sont accueillis par les barricades et les barbelés posés par l’armée américaine. Des milliers suivront, parce qu’ils fuient la violence des gangs et l’extrême pauvreté. Alors que l’Archidiocèse de Mexico faisait part du devoir des chrétiens face aux migrants, l’administration américaine a annoncé de nouvelles restrictions pour les demandeurs d’asile à la frontière mexicaine, suspendant le droit d’asile aux personnes qui franchissent illégalement la frontière.

« Nous avons besoin de personnes dans notre pays, mais elles doivent entrer légalement et avoir du mérite. »

Cette nouvelle restriction s’oppose aux décisions du Congrès, comme l’indique Beth Werlin, directrice exécutive du Conseil Américain de l’Immigration.

« Le Congrès a parlé clairement. Les individus ne sont pas tenus de demander l’asile à un point d’entrée. Toute personne aux États-Unis doit avoir accès à la procédure d’asile. »

Au Mexique, l’heure est désormais à l’organisation de l’accueil de ces milliers de migrants. Pourtant, 10 des 14 centres d’accueil de migrants sont déjà surpeuplés. Jose Maria Garcia, directeur du refuge pour migrants Juventud 2000, en appelle au soutien du gouvernement central pour recevoir les ressources nécessaires à cet accueil. Selon lui, une telle arrivée massive de migrants dans un délai si bref n’était jamais arrivé.

« Les gens arrivent toujours, mais nous ne sommes pas prêts à les recevoir. »

Certains migrants prévoient d’attendre la fin de la médiatisation de cet exode pour entrer aux États-Unis. De son côté, le gouvernement mexicain appelle chaque migrant à s’inscrire en tant que demandeur d’asile pour ne pas se faire expulser.

La rédaction

Crédit image : ironwas / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?