La chorale chrétienne qui a lutté contre les bombes à Alep organise une tournée inédite en France

Du 16 au 23 octobre, le Nageratsi Choir est en tournée en France, avec le soutien de l’Oeuvre d’Orient. Les bombes n’ont pas pu faire taire cette chorale chrétienne à Alep.

En 2010, le père Janji décide de créer une chorale chrétienne au coeur d’Alep, le Nageratsi Choir. Une chorale qui irait au-delà des dénominations. 2 ans plus tard, le conflit éclate en Syrie. Mais le père Janji et ses 20 choristes refusent d’abandonner leur projet. Sous les bombes, 4 fois par semaine, ils se rendent aux répétitions, organisent des représentations. En août 2012, la chorale répète dans l’église Saint Elie, au coeur d’Alep, dans un quartier chrétien. En pleine répétition, un bombardement détruit son toit. L’église est désormais sur la ligne de démarcation, entre les quartiers ouest sous contrôle du régime et les quartiers est sous contrôle des rebelles. Mais les répétitions et les représentations continuent.

En 2017, dans les ruines de l’église Saint Elie, un concert est donné par la chorale. Une représentation libre, gratuite. Pour les chrétiens et les musulmans présents, un rare moment de vivre-ensemble.

Pour la première fois en France, le Nageratsi Choir est en tournée, du 16 au 23 octobre. La chorale va interpréter des chants traditionnels syriens, des textes bibliques et des chefs-d’oeuvre de musique classique.

Tous les bénéfices serviront à reconstruire le toit effondré de l’église Saint Elie.

Simon Ayoub est le successeur du père Janji, décédé il y a peu. Il parle du rôle essentiel de cette chorale au sein de la guerre :

C’est véritablement le symbole de la résilience grâce à la musique. C’est une thérapie musicale qui enlève toute peur, là où il ne reste que cela : l’espoir.

La rédaction

Source : Le Monde des religions

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?