La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur le handicap

Toutes les semaines jusqu’à l’élection présidentielle, la Fédération protestante de France (FPF) aborde une nouvelle thématique dans son « adresse du protestantisme » pour les candidats. Cette semaine, elle présente ses questions sur l’autonomie et le handicap en mettant l’accent sur la revalorisation des métiers de l’accompagnement. 

La Fédération protestante de France (FPF) a publié lundi 31 janvier une « adresse du protestantisme » aux candidats à la présidentielle, dont elle espère des réponses pour « éclairer » le vote de chacun.

En dix thèmes et dix questions, les protestants entendent mettre l’accent sur « les principaux sujets qui les préoccupent et sur lesquels ils sont eux-mêmes engagés ».

Cette semaine, les pasteurs Guillaume de Clermont et Christian Galtier, responsables de la direction générale de la Fondation John Bost, interpellent les candidats sur la question de l’autonomie et du handicap.

La Fondation John Bost (FJB) est une institution sanitaire et médico-sociale protestante privée à but non lucratif.

« Elle accueille, soigne et accompagne plus de 1800 personnes souffrant de troubles psychiques et de handicap physique et/ou mental, ainsi que des personnes âgées dépendantes, dont l’état nécessite une vie sociale adaptée. »

Pour mener à bien sa mission, la FJB « s’appuie sur des professionnels du soin et de l’accompagnement dont le travail et l’engagement sont mal connus du grand public et peu valorisés en termes d’image et de rémunération alors même que l’accentuation du ‘virage inclusif’ exige d’eux une adaptabilité de plus en plus grande ».

C’est dans ce contexte que les responsables de la Fondation John Bost s’adressent aux candidats à l’élection présidentielle, évoquant la crise du Covid-19 qui a « permis une revalorisation des métiers du soin », ils estiment qu’il est aujourd’hui « indispensable » de « revaloriser les métiers de l’accompagnement ».

« On soigne bien, on accompagne bien, on accueille bien les plus vulnérables si on est soi-même bien dans sa posture et son cadre professionnels. La bientraitance des personnes vulnérables est à la mesure de la bientraitance des professionnels qui en prennent soin », soulignent les protestants.

Voici la question qu’ils adressent aux candidats à ce sujet :

  • Quelles mesures fortes envisagez-vous pour renforcer l’attractivité des métiers des secteurs sanitaire et médicosocial et créer les conditions propices au « virage inclusif  » ?

Camille Westphal Perrier

Sur le même sujet découvrez aussi :

La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur la laïcité et la place des religions

Crédit image : Shutterstock / Pack-Shot

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.