La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur l’écologie et la justice climatique

Toutes les semaines jusqu’à l’élection présidentielle, la Fédération protestante de France (FPF) aborde une nouvelle thématique dans son « adresse du protestantisme » pour les candidats. Cette semaine, elle les interpelle sur l’écologie et la justice climatique. 

La Fédération protestante de France (FPF) a publié lundi 31 janvier une « adresse du protestantisme » aux candidats à la présidentielle, dont elle espère des réponses pour « éclairer » le vote de chacun.

En dix thèmes et dix questions, les protestants entendent mettre l’accent sur « les principaux sujets qui les préoccupent et sur lesquels ils sont eux-mêmes engagés ».

Des experts, des personnes en responsabilité dans l’église ou au sein d’actions sociales, énoncent ainsi chaque semaine leurs questions aux candidats.

Cette semaine, c’est le président de la commission Ecologie et justice climatique de la FPF, Martin Kopp, qui les interpelle sur l’avenir de notre planète dans un contexte de crise écologique.

Sur ce sujet, les mots de Martin Kopp sont forts. « Il n’y aura pas plus de France épanouie que d’humanité heureuse sur une planète hostile », commence le président de la commission Ecologie et justice climatique de la FPF, qui rappelle que « nos activités dégradent toujours davantage les conditions d’habitabilité de la Terre ».

Il ajoute qu’en « complément des aspects matériels et techniques », les protestants voient « dans le bouleversement écologique un enjeu culturel, spirituel et éthique ». D’abord, en ce qui concerne l’injustice entrainée par cette crise écologique qui touche « les moins responsables, à commencer par les pauvres, les femmes et les jeunes ». Il pointe ensuite « notre imaginaire social et notre paradigme socio-économique », pour finir par évoquer la parole d’espérance que les protestants veulent porter au coeur de cette crise.

Il l’affirme, « malgré certaines avancées, ce quinquennat fut un échec, en termes d’atténuation comme d’une adaptation rendue entretemps nécessaire » et rappelle que l’état a même « été condamné en justice pour préjudice écologique » en 2021.

Dans ce contexte de plus en plus pressant, Martin Kopp martèle qu’il faut « d’urgence » agir. En commençant par cesser de « vouloir maitriser et posséder » la nature et d’au contraire « cultiver la terre avec soin et protéger le monde dont nous faisons partie ».

Il appelle également à inventer « une nouvelle manière, sobre et durable, solidaire et démocratique, de vivre et de nous épanouir ». Enfin, il met en lumière deux priorités que sont « le virage vers les mobilités bas-carbones accessibles » et « l’accélération d’une rénovation énergétique performante du bâti, qui bénéficie en premier lieu aux plus précaires ».

Voici la question qu’il adresse aux candidats :

  •  Pourriez-vous regarder vos enfants et petits-enfants dans les yeux et leur dire que votre ambition et votre politique font tout pour que leur futur ait de l’avenir ?

Camille Westphal Perrier

Sur le même sujet découvrez aussi :

La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur la laïcité et la place des religions

La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur le handicap

La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur la pauvreté

La Fédération protestante de France interpelle les candidats à la présidentielle sur le développement de la justice sociale au sein de l’UE

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.