La Fédération Protestante de France s’adresse aux « musulmans de France » suite à l’attaque de la mosquée de Bayonne

« Face à l’attaque perpétrée ce jour visant la mosquée de Bayonne, la Fédération protestante de France tient à témoigner aux victimes et à leurs familles ainsi qu’à tous les musulmans de France ses plus fraternelles pensées. »

Fusillade et tentative d’incendie ont été perpétrés à la mosquée de Bayonne ce lundi. Le principal suspect, Claude Sinké, qui avait ainsi souhaité « venger la destruction de la cathédrale Notre Dame de Paris », a rapidement été interpellé par la police. Aujourd’hui, une expertise psychologique vient de conclure à une « altération partielle de son discernement et/ou du contrôle de ses actes ».

Marc Mariée, procureur de la République de Bayonne, avait fait le point sur les faits mardi lors d’une conférence de presse.

Le suspect serait arrivé en voiture aux abords de la mosquée de Bayonne. Après avoir mis en fuite avec son arme un témoin, il se serait dirigé vers la porte de la mosquée, aurait versé de l’essence sur la porte et y aurait mis le feu. Il aurait ensuite déplacé son véhicule puis serait revenu à pied. Il aurait alors tiré sur une première victime, assise sur une chaise à l’extérieur de la mosquée. Cette dernière a été blessée au thorax. Puis Claude Sinké aurait également tiré sur une deuxième victime qui tentait de fuir la zone dans sa voiture. Il aurait tiré un coup de feu au niveau des cervicales de cette victime. La voiture de la victime s’arrête aux abords de la mosquée. Claude Sinké s’en serait alors approché, l’aurait aspergé d’essence avant d’y mettre le feu, la victime étant toujours à l’intérieur. C’est un témoin qui l’aurait sortie du véhicule.

Le pronostic vital n’est plus engagé chez les victimes mais elles souffriront de « séquelles fonctionnelles permanentes » selon le médecin qui les a examinées.

Lors de sa garde à vue, Claude Sinké a reconnu les deux départs de feu, au niveau de la porte principale de la mosquée ainsi qu’au niveau du véhicule aux abords de celle-ci. Mais il conteste « la volonté de tuer quiconque ». Il explique avoir attaqué cette mosquée avec la « volonté de venger la destruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris affirmant que l’incendie de cet édifice a été provoqué par des membres de la communauté musulmane ».

Dans le coffre de son véhicule ont été retrouvés une bouteille de gaz et un chargeur d ‘arme semi-automatique.

Le procureur a précisé qu’ « une information judiciaire [allait] être ouverte des chefs de tentatives d’assassinat, dégradation et destruction aggravées, et violence avec usage d’une arme ». Il annonce qu’il demandera sa mise en détention provisoire.

François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, a témoigné « aux victimes et à leurs familles ainsi qu’à tous les musulmans de France ses plus fraternelles pensées ». Le même message a été partagé sur le compte d’Aude Millet, directrice du service communication de la FPF.

Romain Choisnet, directeur de la communication du Conseil national des évangéliques de France, estime quant à lui qu’il « est intolérable et choquant que l’on puisse être attaqué pour sa foi en France ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.