La fidélité de Dieu

« Est-ce que vous avez une carte fidélité ? » Voilà une question qu’on me pose de plus en plus souvent, que ce soit à la pharmacie, au pressing – ou au snack kebab au coin de la rue !

Chacun m’assure que c’est dans mon intérêt de rester fidèle à mon commerçant en n’achetant que chez lui, et qu’à la longue cela peut m’apporter gros. Cela implique, bien sûr, que je fasse un choix chaque fois que j’ai besoin de faire des courses et que je ne me détourne pas vers toute la panoplie de boutiques qui m’entoure.

Mes pensées reviennent à une époque où le peuple d’Israël était en position de faire une sélection. Leur chef, Josué, leur a dit de choisir, parmi tous les dieux qu’ils connaissaient, celui qu’ils voulaient adorer. Lorsqu’ils se sont rappelé les prodiges que Dieu avait fait en leur faveur, ils n’ont pas hésité, jurant qu’ils le serviraient. Mis au défi « Vous n’aurez pas la force de le servir ! », le peuple d’Israël a insisté qu’il ne servirait que Dieu, le vrai, l’unique.

Ça, c’est le genre de dévouement que je souhaite pour moi-même. La fidélité de Dieu, je la connais si bien. Ses actes de bonté envers moi me dépassent, et je ne pourrais jamais les énumérer tous. Mon choix est donc fait, même si parfois je me laisse distraire par autre chose.

Ma carte fidélité, c’est chez mon Dieu. C’est là-dessus que j’inscris toutes ses bénédictions à mon égard et, croyez-moi, la carte se renouvelle tous les matins !

G. Radloff

Retrouvez plus d’articles sur SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.