« La Guadeloupe souffre » quatre jours après la tempête Fiona

Après le passage de la tempête Fiona, la Guadeloupe fait face aux problèmes « d’eau, de routes, de relogement ».

Le ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco est arrivé mercredi en Guadeloupe. Quatre jours après le passage de la tempête Fiona, il a exprimé le « soutien » du gouvernement à la région, face aux problèmes « d’eau, de routes, de relogement » qui se posent.

« La Guadeloupe souffre », a-t-il reconnu, alors que la tempête tropicale Fiona, devenue depuis un ouragan de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson, l’a frappée pendant le weekend, avec des vents violents, des pluies diluviennes et des inondations qui ont fait un mort.

Mercredi, près de 60 000 clients (particuliers ou entreprises) y étaient toujours privés d’eau en raison des dégâts importants sur des installations du réseau. Selon le Syndicat Mixte de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement de la Guadeloupe, il faudra attendre au minimum « plusieurs semaines » avant un retour à la normale.

Un avion et 40 renforts apportant « une machine capable de potabiliser l’eau des rivières » doivent arriver mercredi soir en Guadeloupe afin de pallier les manques dans les zones les plus touchées, a annoncé M. Carenco, qui a également promis que l’arrêté de catastrophe naturelle serait publié « avant samedi ».

Le ministre s’est ensuite rendu dans la commune de Goyave. Partout la boue est encore là, mêlée au débordement des égouts. La commune n’a pas fini de recenser les dégâts. Le maire Ferdy Louisy évoque 200 logements et plus de 1 000 personnes sinistrés pour la zone de logements sociaux de l’Aiguille.

M.C. (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.