La journaliste chrétienne Shireen Abu Akleh tuée en Cisjordanie dans des circonstances troubles

La journaliste chrétienne Shireen Abu Akleh, figure populaire d’Al-Jazira, a été tuée d’une balle dans la tête pendant une opération de l’armée israélienne en Cisjordanie mercredi. Alors qu’Israéliens et Palestiniens s’accusent mutuellement, l’Union européenne a exigé une enquête indépendante sur les circonstances de son décès. 

La correspondante d’Al Jazeera dans les territoires palestiniens Shireen Abu Akleh a été tuée « de sang froid » par les forces israéliennes alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, en Cisjordanie occupée, a déclaré mercredi la chaîne qatarie.

« Dans un ce qui est d’évidence un meurtre, en violation des lois et des normes internationales, les forces d’occupation israéliennes ont assassiné de sang-froid la correspondante d’Al Jazeera en Palestine, Shireen Abu Akleh, prise pour cible de tirs à balles réelles », a précisé Al Jazeera.

Dans une déclaration publiée mercredi, le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a lui affirmé que la journaliste avait « probablement » été tuée par des tirs palestiniens et non israéliens. L’armée israélienne a finalement indiqué vendredi qu’il n’était pas possible de déterminer dans l’immédiat l’origine du tir.

Le patriarcat latin de Jérusalem a exprimé dans un communiqué  « sa consternation » à la suite du décès de la journaliste palestino-américain. Il a appelé à ce qu’une enquête urgente et approfondie ait lieu et rend hommage à Shireen Abu Akleh, qu’il décrit comme « une voix forte pour son peuple ».

La journaliste chrétienne de 51 ans couvrait « une offensive israélienne au sein du camp de Jénine mercredi », lorsqu’elle a été « tuée par l’armée israélienne », ceci « selon des témoins oculaires », poursuit le document qui dénonce une « tragédie flagrante » mettant en lumière « la nécessité de trouver une solution juste au conflit palestinien ».

« Nous prions pour que le peuple palestinien trouve son chemin vers la liberté et la paix. Nous prions aussi pour le rétablissement du journaliste Ali Samouri, également blessé dans l’exercice de ses fonctions, et pour tous les journalistes du monde qui accomplissent courageusement leur travail. »

L’Union européenne a également condamné mercredi la mort de la journaliste et a exigé une enquête indépendante sur les circonstances de son décès.

Jeudi, des milliers de Palestiniens lui ont rendu hommage.

Camille Westphal Perrier (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.