La justice a refusé qu’on enlève les croix du cimetière et du monument aux morts de Pordic

Le tribunal administratif de Rennes a rappelé au plaignant les exceptions à la loi de 1905, dont font partie les cimetières et les monuments funéraires.

Un habitant de Pordic réclame depuis mars 2018 que les croix situées sur le monument aux morts et au niveau du cimetière soient retirées au nom du principe de séparation de l’Église et de l’État. Si ses demandes faites auprès de la municipalité et de la préfecture n’ont pas reçu de réponse, le tribunal administratif de Rennes vient lui de rendre un jugement.

La justice vient de rejeter la demande de ce Pordicais. Le tribunal rappelle que l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905, qui « interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit », « ménage des exceptions ».

Et ces « exceptions » ne sont autres, comme l’indique le texte que « des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions ».

M.C.

Source : Le Télégramme

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.