La lettre bouleversante d’une petite fille à Jésus permet d’arrêter son violeur

« Et quiconque est une occasion de chute pour un de ces petits qui croient en moi, il serait avantageux pour lui qu’on lui eut pendu au cou une meule d’âne et qu’il eut été noyé dans les profondeurs de la mer. » Matthieu 18:6 (Darby version)

La lettre bouleversante d’une petite fille de 8 ans, suppliant Jésus de l’aider après qu’elle ai subit deux ans d’abus sexuels, a été découverte dans une Bible dans son école élémentaire conduisant à l’arrestation de son violeur, âgé de 37 ans.

En Octobre 2013, la police fut appelée à l’école primaire de Covington pour enquêter sur un rapport selon lequel un enfant aurait été abusé sexuellement. Une note écrite par une des élèves, et qui avait été trouvée dans sa Bible, leur fût présentée. Dans cette note, la petite fille déversait toute la souffrance de son coeur à Jésus, détaillant les abus, et Lui demandait de faire que cela s’arrête.

« C’était une note adressée à Jésus, et elle décrivait comment la victime… a été abusée sexuellement, et elle implorait Jésus de faire que les agressions s’arrêtent, » déclara le procureur du chef-lieu de Kenton, Kate Bennett, à WLOX-TV. « C’était vraiment détaillé – les allégations qu’elle a mises dans la Bible – alors, dans ce sens, cela a rendu l’affaire plus facile, » continua-t-elle et expliqua que la note a aidé à identifier le violeur.

La police a pu interroger la petite fille, qui révéla les abus sexuelles horribles qu’elle avait subi par Eric Rivera depuis l’âge de 6 ans. A plusieurs reprises, l’enfant expliqua que Rivera lui montrait des revues pornographiques ainsi que des images sur son téléphone.

Quand ils fouillèrent le domicile de Rivera, ils trouvèrent les magazines comme leur avait dit l’enfant, et plus de 186 images pornographiques sur son téléphone portable. Rivera fut par la suite arrêté et mis en accusation de plusieurs crimes.

« Cela vous fait pleurer, n’est-ce pas ? C’est dur en tant qu’être humain de ne pas le faire. Votre instinct est d’avoir de la compassion et de prendre soin des enfants, » déclara Bennett. « Chaque affaire est dure, mais quand un enfant demande aussi honnêtement de l’aide à Dieu, c’est dur à digérer… cela montre leur innocence, comment ils sont fragiles. »

Le New York Daily News a rapporté que la procédure légale a duré presque deux ans. Cependant, suite à un arrangement, le 28 Mai, Rivera plaida coupable de toutes les charges d’inculpation et pourrait passer 25 ans en prison.

« Bien que 25 ans ne semblent pas assez en considération des crimes odieux et innommables qu’il a commis, cela a empêché l’enfant victime d’être encore plus traumatisé en revivant le cauchemar de ses abus. La loi permet à l’accusé de ‘faire face’ à son accusateur, peu importe si celui-ci est un adulte ou un enfant. De plus, plaider coupable veut dire que l’accusé abandonne son droit de faire appel, donc la victime peut tourner la page au lieu de vivre des années dans l’incertitude, » a déclaré Bennett dans un communiqué.

IJR reporters Justen Charters et Hayley Condon notèrent que malgré la peur et l’intimidation que la petite fille a sans aucun doute ressenti, elle a trouvé le courage de dire son histoire à Jésus, ce qui lui a au final sauvé la vie.

« C’est grâce à son courage que non seulement Rivera passera 20 ans de sa vie en prison, mais aussi en écrivant cette lettre à Jésus, elle a peut-être sauvé la vie de quelqu’un d’autre qui serait devenu sa prochaine victime. »

Quand un malheureux crie, l’Eternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses.
(Psaumes 34:6)

Source : Gospel Herald

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?