La loi anti-conversion la plus stricte d’Inde vient d’être approuvée dans le Madhya Pradesh

« Les attaques contre les chrétiens indiens et d’autres minorités continuant de s’intensifier, l’approbation d’une autre ordonnance anti-conversion ne fera qu’inciter davantage à la violence à motivation religieuse. »

L’ordonnance 2020 sur la liberté religieuse du Madhya Pradesh, ordonnée le 9 janvier, remplace désormais la loi de 1968. Il s’agit, selon les législateurs, de la loi anti-conversion la plus stricte d’Inde. Cette nouvelle loi anti-conversion vise, selon International Christian Concern (ICC), à freiner les conversions religieuses forcées ou frauduleuses.

Désormais, toute personne qui souhaite changer de religion devra en faire la demande à l’administration du district 60 jours auparavant. Les responsables religieux devront en faire de même. Le non-respect de cette ordonnance entraînera une peine de prison pouvant aller de trois à cinq ans et une amende de 50 000 roupies, soit près de 560 euros.

Les conversions forcées seront punies de 1 à 10 ans de prison, assorties d’une amende allant jusqu’à 50 000 roupies.

William Stark, directeur régional d’ICC, se dit préoccupé de « la fierté des législateurs du Madhya Pradesh » vis-à-vis de la sévérité de cette loi. Il dénonce une incitation à « la violence à motivation religieuse ».

« Ici, à International Christian Concern, nous sommes profondément déçus de voir le Madhya Pradesh approuver cette ordonnance anti-conversion. La fierté avec laquelle les législateurs du Madhya Pradesh affirment que cette nouvelle ordonnance est la loi anti-conversion la plus stricte en Inde est particulièrement préoccupante. Les nationalistes hindous radicaux abusent largement de lois similaires en raison de leur ambiguïté juridique. En fin de compte, les lois anti-conversion fournissent une couverture légale aux nationalistes pour attaquer les chrétiens et les musulmans indiens en toute impunité. Il suffit de prétendre que quelqu’un s’est engagé dans des conversions forcées pour justifier une agression. Les attaques contre les chrétiens indiens et d’autres minorités continuant de s’intensifier, l’approbation d’une autre ordonnance anti-conversion ne fera qu’inciter davantage à la violence à motivation religieuse. »

L’ordonnance 2020 sera valable 6 mois et devra être confirmée par la législature de l’État du Madhya Pradesh lors de sa prochaine réunion.

M.C.

Crédit image : : lakshmipathilucky / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.