La Nuit de la solidarité : Une opération de recensement des sans-abri pour mieux connaître leurs besoins

Dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 janvier aura lieu une opération de recensement des personnes à la rue. Lancée en France en 2018 par la ville de Paris, cette initiative prend cette année une ampleur nationale et concernera 27 municipalités. 

Inspirée par des initiatives existant depuis de nombreuses années dans plusieurs villes américaines ou européennes, la « Nuit de la solidarité » a été lancée en France en 2018 par la ville de Paris.

Lors de cette opération annuelle, des centaines de bénévoles et de travailleurs sociaux sillonnent la ville pour compter les personnes à la rue et « mieux connaître » leurs besoins, « afin d’adapter au mieux les dispositifs d’urgence et sociaux », explique la municipalité de la capitale. Le 25 mars 2021, 2.829 sans-abri avaient ainsi été recensés.

Cette année, pour la première fois, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), chargé du recensement pour le compte de l’Etat, va « mutualiser » ses efforts avec les 27 villes mobilisées pour cette opération qui se déroulera dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 janvier.

Outre Paris et une dizaine de villes de sa banlieue, l’opération aura lieu également à Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Rennes, Montpellier, Metz, Mulhouse, Dijon, Tours, Rouen, Arras, Brest, Dunkerque, Lorient, Quimper et Saint-Étienne, a précisé l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS).

Selon un guide créé par le gouvernement dans le cadre de cette initiative, ce recensement permet d’avoir une « connaissance fine des personnes sans-abri d’un territoire et de leurs besoins « afin » de produire localement une offre globale d’hébergement, de services et d’accès au logement qui ne soit pas la déclinaison d’un modèle unique mais qui soit la réponse à des besoins identifiés et caractérisés localement ».

La « Nuit de la solidarité » doit également permettre de « mesurer l’impact de la crise sanitaire sur les publics précaires », a souligné l’UNCCAS.

Tous les citoyens de plus de 18 ans peuvent s’inscrire pour participer bénévolement à cette opération.

Camille Westphal Perrier (avec l’AFP)

Crédit image : Shutterstock / Birute Vijeikiene

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.