La police coupable de l’enlèvement du Pasteur Koh, selon une enquête de la Commission des Droits de l’Homme malaysienne

Les faits sont « suffisamment établis », le pasteur Koh a été enlevé « par des agents de l’État ».

Le pasteur Raymond Koh a été enlevé en 2017 dans les rues de Kelana Jaya. 15 hommes vêtus de noir et encagoulés avaient bloqué sa voiture avec trois véhicules de type SUV. Déjà, son épouse Susanna parlait d’un enlèvement « professionnellement et habilement exécuté ».

Un rapport de la Commission des Droits de l’Homme vient d’aboutir après 2 années d’enquête sur sa disparition et celle de Amri Che Mat, activiste chiite. Leur conclusion est sans appel. Il existe des preuves directes et indirectes, les deux hommes ont été victimes de « disparition forcée par des agents de l’État« . Ils auraient donc été enlevés par la section spéciale de la police pour avoir fait du prosélytisme auprès des musulmans.

Le Premier Ministre, Mahathir Mohamad, affirme que le gouvernement ouvrira une enquête si la Commission des Droits de l’Homme fournissait des preuves. Mais pour Mah Weng Kwai, le juge qui a dirigé l’enquête, c’est au gouvernement de prouver que la police n’est pas impliquée, car les faits sont « suffisamment établis ». Il affirme également que les policiers ont été réticents à coopérer au cours de l’enquête de la Commission. Malgré cela, selon lui, des preuves montrent l’implication « odieuse et méprisable » de la police.

Mervyn Thomas, directeur général de Christian Solidarity Worldwide, en appelle à la « vérité » :

« Nous appelons les autorités malaysiennes à faire tout leur possible pour établir la vérité sur le sort et le bien-être du pasteur Raymond Koh et de Amri Che Mat et veiller à ce que de tels incidents ne se reproduisent plus jamais. Les disparitions forcées n’ont absolument aucune place dans une société civilisée. »

Raymond Koh avait travaillé pendant 20 ans auprès des mères célibataires, des toxicomanes et des victimes du sida, dans le cadre de l’église évangélique libre de Malaisie. La famille de Raymond espère qu’il est toujours en vie et que le gouvernement va continuer les recherches.

M.C.

Crédit Image : FeeZee AkHir / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?