La police nigériane a sauvé 77 personnes, dont des enfants, retenues dans une église

La police nigériane a sauvé des dizaines de personnes, dont de nombreux enfants, retenues dans le sous-sol d’une église où on leur avait dit d’attendre, ce qu’ils croyaient être, la venue du Christ.

Vendredi, la police a fait une descente dans l’église Whole Bible Believers, dans le sud-ouest de l’État d’Ondo, après avoir été informée par une habitante de la région qui a déclaré que ses enfants y étaient détenus contre leur volonté.

Soixante-dix-sept personnes, dont 26 enfants, ont été secourues et deux pasteurs ont été arrêtés, a déclaré le porte-parole de la police de l’État d’Ondo, Funmilayo Odunlami, dans un communiqué.

La police a indiqué que les chrétiens avaient été retenus dans l’église après avoir été informés qu’ils devaient attendre le retour de Jésus et donc « l’enlèvement de l’église », pour monter au ciel avec lui.

L’un des pasteurs a « dit aux membres que l’enlèvement aurait lieu en avril, mais a déclaré plus tard que cela avait été changé en septembre », précise le communiqué.

Une autre famille qui était également présente lors du sauvetage a déclaré que leur fille (…) avait abandonné l’école à cause des enseignements étranges du pasteur et avait quitté la maison en janvier.

Le pasteur adjoint Josiah Peters a affirmé à la chaîne ChannelsTV que les fidèles organisaient un programme de sept jours à l’intérieur de l’église lorsque la police s’est introduite de force à l’intérieur.

Selon le porte-parole de la police, Odunlami, « une résidente locale avait conduit la police au lieu de culte après avoir signalé que ses enfants avaient été enlevés ».

Elle a également rapporté à la police que le pasteur « avait dit aux enfants qu’il n’y avait aucune raison pour qu’ils retournent à l’école en attendant ce moment ».

Michael Olorunyomi, un ancien membre de l’église, a confié à ChannelsTV avoir quitté l’église avec ses parents en raison de préoccupations concernant les enseignements du pasteur.

« Ils apprenaient aux enfants à ne pas obéir à leurs parents et obligeaient les maris à détester leurs femmes », a-t-il déclaré. « Ils ont capitalisé sur des visions, des prophéties et des rêves pour dicter la vie des gens sans suivre la Bible. »

L’État d’Ondo a fait la une des journaux le mois dernier lorsque des hommes armés ont attaqué une église catholique avec des explosifs et tué 40 personnes lors d’une attaque rare dans la région sud-ouest généralement plus calme du pays.

Aucun groupe n’a revendiqué la responsabilité de l’attaque, mais le gouvernement a déclaré qu’il soupçonnait des djihadistes de la province de l’État islamique d’Afrique de l’Ouest.

Les troupes nigérianes combattent une insurrection djihadiste qui dure depuis 13 ans à l’autre bout du pays, dans le nord-est, où le conflit a tué plus de 40 000 personnes et déplacé deux millions d’autres.

Nation la plus peuplée d’Afrique, le Nigéria est presque également divisé entre le sud majoritairement chrétien et le nord majoritairement musulman.

La Rédaction (avec AFP)

Crédit image : Shutterstock.com / Oludarekenny

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.