La Porte Ouverte Chrétienne invite ses membres à répondre à une enquête du CNRS sur le foyer épidémique du Haut-Rhin

Une étude est organisée par le CNRS et l’Université Clermont-Auvergne afin d’étudier « l’histoire du virus, sa transmission et son diagnostic ».

L’église la Porte Ouverte Chrétienne a été sollicitée pour participer à une étude concernant l’épidémie de coronavirus. Cette enquête, proposée par le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) et par l’Université Clermont-Auvergne a pour objectif d’étudier « l’histoire du virus, sa transmission et son diagnostic ».

Sur son site internet, l’église invite les membres de son assemblée, qu’ils aient ou non participé au rassemblement de jeûne et prière du 17 au 21 février, à répondre à cette enquête.

« Chers frères et soeurs,
Notre assemblée a été sollicitée pour participer à une étude concernant l’épidémie de coronavirus qui touche actuellement notre région, notre pays et le monde.
Cette étude a été proposée par le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et par l’Université Clermont-Auvergne.
Ses promoteurs sont :
– M. Vincent Breton, directeur de recherches au CNRS au Laboratoire de Physique de Clermont (unité mixte de recherche Université Clermont-Auvergne, CNRS)
– Pr. Laurent Gerbaud, chef du pôle de santé publique, CHU Clermont-Ferrand, membre de l’Institut Pascal (unité mixte de recherche Université-Clermont-Auvergne, CNRS).
Nous invitons ainsi tous les membres de l’assemblée, ayant participé ou non à la semaine de jeûne et de prière de bien vouloir prendre le temps de répondre à cette étude et à la partager à leur entourage le plus largement possible.
Notre région a été une des premières à souffrir de ces événements et si nous parvenons à comprendre comment le coronavirus s’est propagé dans notre secteur, nous serons alors mieux armés pour anticiper son évolution dans les mois à venir et dans les territoires jusqu’ici épargnés.
Apprendre de nos difficultés passées pour permettre à d’autres de ne pas les subir à l’avenir.
En nous présentant l’étude, le professeur Gerbaud rappelait la solidarité naturelle entre l’Alsace et l’Auvergne datant du repli de l’Université de Strasbourg à Clermont-Ferrand en septembre 1939. De cette époque sont restées des structures universitaires, des marchés de Noël, mais au delà, une amitié qui se manifeste aujourd’hui par l’entraide face à la maladie.
Merci à vous pour vos réponses, Merci à vous pour vos partages,
Que Dieu vous bénisse en ces temps troublés. »

Les organisateurs de l’enquête suivent plusieurs objectifs :

« Les objectifs sont les suivants :
– utiliser cette unité de lieu et de temps pour caractériser les délais d’apparition des symptômes, leur dépendance en fonction de différentes variables personnelles (âge, poids, pathologies).
– décrire l’histoire de la propagation infectieuse avant, pendant et après ce repère temporel.
– étudier la transmission du virus dans les milieux scolaires, professionnels et associatifs. »

Ils souhaitent que ces informations permettent de « préparer le déconfinement de la population française et anticiper l’évolution future de l’épidémie ».

Il suffit de ne remplir qu’un seul questionnaire par foyer. Le temps de réponse varie de 5 à 10 minutes.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.