La publication de 25 fragments des « Rouleaux de la mer morte » révèle des extraits bibliques datés de 2000 ans

Découverts dans une série de fouilles entre 1947 et 1956 sur le site archéologique de Qumrân, les 900 manuscrits mis au jour sur ce site continuent de faire l’objet d’études et de traductions. Les « rouleaux de la morte » sont parmi les plus anciens manuscrits bibliques connus à ce jour. Ils avaient été cachés dans 11 grottes du désert de Judée, quelques décennies avant Jésus-Christ, dans le but de les protéger des armées romaines.

Certains des fragments récemment publiés sont les extraits du Lévitique annonçant les promesses de Dieu relatives aux promesses faites à ceux qui obéissent aux 10 commandements. L’un des scientifiques en charge des recherches, Torleif Elgvin, traduit et lit ainsi le fragment de rouleau :

« Si vous marchez selon mes lois, gardez mes commandements et les mettez en oeuvre, alors j’accorderai les pluies en leur saison, de sorte que la terre donnera ses produits, et les arbres des champs leurs fruits. »

Michael Holmes, directeur général du Musée de l’Initiative Scholars Bible, a déclaré qu’aussi enthousiasmant que pouvaient être les dernières publications, les scientifiques effectuaient encore des tests pour assurer leur authenticité.

« Les résultats seront intégrés dans nos futures expositions du musée, invitant les visiteurs à comprendre et à s’engager dans les questions liées à l’évaluation de l’authenticité »

Les textes des rouleaux découverts à Qumran ont été publiés dans 2 ouvrages, Gleanings from the Caves: Dead Sea Scrolls and Artefacts de The Schøyen Collection, et Dead Sea Scrolls Fragments pour the Museum Collection.

Il est possible d’admirer certains de ces rouleaux au Israel Museum, mais vous pouvez également les consulter en ligne, sur le site : The Digital Dead Sea scrolls.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.