L’absence de touristes place les chrétiens de Bethléem en grande difficulté

À cause de la pandémie, les 20 derniers mois ont été particulièrement difficiles pour les habitants de Bethléem qui travaillent dans l’industrie du tourisme, dont beaucoup sont des chrétiens.

À l’aube d’une seconde année de pandémie, les touristes ont largement déserté le lieu de naissance de Jésus. Or, sans le tourisme, de nombreuses familles de Bethléem, dont des chrétiens, se retrouvent privés de revenus.

Christian Today rapporte que l’association Friends of the Holy Land (Les Amis de la Terre Sainte) tire la sonnette d’alarme à l’heure où les dépenses médicales augmentent et que les moyens de subsistance s’amenuisent. En outre, sur place, aucun plan d’aide n’a été mis en œuvre pour soutenir financièrement ceux qui souffrent des effets de la crise sanitaire.

Selon Brendan Metcalfe, directeur exécutif de FHL, de nombreuses familles de Bethléem se nourrissent à crédit et bénéficient du soutien des banques alimentaires et de son association.

Il ajoute que l’organisation caritative œcuménique a vu le nombre de personnes sollicitant son soutien pour les frais médicaux augmenter depuis le début de la pandémie.

« Chaque semaine, notre bureau de Terre Sainte entend plus d’histoires de personnes ayant besoin d’un traitement urgent – des soins dentaires au cancer – qu’elles ne peuvent tout simplement pas se permettre. »

Cela concerne notamment les femmes enceintes ou venant d’accoucher qui doivent débourser environ 420 € pour une naissance à l’hôpital et environ 940 € pour une césarienne. Des sommes hors de portée pour de nombreuses familles.

Une autre source de préoccupation selon l’association, sont les femmes âgées dont les familles ont émigré qui ont aujourd’hui très peu de retraite et peinent à joindre les deux bouts. FHL a ouvert un centre d’accueil de jour pour les soutenir.

Face à cette situation difficile, Brendan Metcalfe rappelle qu’en plus des dons versés à FHL, les chrétiens peuvent prier pour la paix à Bethléem.

« Ce qui est triste, c’est que les difficultés financières ne sont pas le seul défi auquel les habitants de Terre Sainte sont confrontés. Ils vivent toujours sous l’occupation et il y a toujours des restrictions sur leurs déplacements. »

Regrettant que nombreux chrétiens ne soient pas conscients de la situation de leurs frères et sœurs en Terre Sainte, le directeur de FHL les appelle également à renouer avec les pèlerinages sur les lieux où Jésus a vécu, est mort et ressuscité.

Eric Coursodon

Source : Chrsitian Today

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.