L’actrice de Grey’s Anatomy, Caterina Scorsone témoigne de son quotidien de maman d’une petite fille porteuse de trisomie 21

Caterina Scorsone, plus connue sous le nom d’Amelia Sheperd dans la célèbre série Grey’s Anatomy ou dans son spin-off, Private Practice, est aussi l’heureuse maman de trois petites filles dont Paloma, 4 ans qui est porteuse de trisomie 21. 

La star de Grey’s Anatomy, série médicale à succès, s’est confiée au magazine Parents sur son quotidien de maman de trois petites filles Eliza, 9 ans, Paloma affectueusement surnommée Pippa 4 ans et Lucinda alias Lucky 1 an.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caterina Scorsone (@caterinascorsone)

« Je ne perpétuerais jamais le mythe selon lequel tout est facile » déclare cette mère célibataire qui partage la garde de ses filles avec son ex-mari dont elle est divorcée depuis 2020. Heureusement, Caterina Scorsone est bien entourée, comme le dit le dicton, « il faut tout un village pour élever un enfant ».

Ses deux soeurs sont d’un grand soutien, notamment en ce qui concerne les rendez-vous thérapeutiques nécessaires au bien-être de Pippa, sa fille de quatre ans porteuse de trisomie 21. L’actrice compte également sur l’aide d’une baby-sitter et d’une nounou qui fait une grande partie de la cuisine, confie-t-elle.

Elle est reconnaissante pour son entourage, sans compter sur son salaire « ridicule » pour son rôle d’Amelia Sheperd dans Grey’s Anatomy. Un travail qui lui permet de vivre très confortablement et de rentrer chez elle le soir pour voir sa famille. « Ça vaut son pesant d’or ! » s’exclame la star.

Elevée par une mère anthropologue et un père travailleur social à Toronto, l’actrice a reçu une éducation qui a fait d’elle un « esprit libre », pourtant à l’annonce du handicap de sa petite fille elle a connu un « profond réveil » affirme-t-elle.

« Grâce à Pippa, j’ai découvert les dons de la communauté » déclare Caterina Scorsone qui raconte avoir eu « peur » au début. « Mais les parents d’autres enfants ayant des besoins spéciaux sont devenus comme une famille instantanée » confie-t-elle avant d’ajouter que c’est « dans les moments de vulnérabilité que nous choisissons de nous isoler ou acceptons d’avoir besoin des autres ».

À propos de le petite Pippa, l’actrice raconte avec humour que sa fille aime joueur au médecin. « Elle porte une blouse de laboratoire, des lunettes et des gants pour me faire passer un examen ». Elle évoque également l’hypotonie musculaire et les problèmes du langage qui sont les difficultés majeures que rencontrent les enfants atteints de trisomie 21.

« Nous parcourons le quartier, marchons et parlons de son école et des fleurs que nous voyons » continue Caterina Scorsone qui explique qu’il a fallu un peu plus de temps à Pippa qu’aux autres enfants « pour développer un langage expressif ». La petite fille qui a également appris à communiquer en langage des signes, continue parfois de signer pour faire faire passer un message. En ce qui concerne la compréhension, elle est plus développée que ce que l’on pourrait croire explique la maman qui ajoute que le vocabulaire de Pippa « commence à s’épanouir ».

Une autre des passions de la petite Pippa, c’est le trampoline, elle aime « voler ». « J’ai résisté avant d’en acheter un » déclare l’actrice de Grey’s Anatomy qui a finalement accepté pour le plus grand plaisir de ses filles !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caterina Scorsone (@caterinascorsone)

Dans ce post publié sur son compte Instagram le 21 mars dernier à l’occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, elle écrivait :

« Quand cette petite âme m’est née, elle a placé ses petites mains sur mes yeux et m’a appris à arrêter de regarder et enfin à voir. Bonne journée mondiale de la trisomie 21 ! »

Camille Westphal Perrier

Crédit image : DFree / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.