L’Aliyah, entre histoire biblique et histoire contemporaine

Le peuple juif chassé de la terre d’Israël par les romains en l’an 70 a été éparpillé sur toute la Terre. Dieu avait prévenu son peuple, si celui-ci ne se soumettait pas à ses commandements, le peuple quitterait la Terre Promise.

Le pays sera abandonné par eux, et il jouira de ses sabbats pendant qu’il restera dévasté loin d’eux ; et ils paieront la dette de leurs iniquités, parce qu’ils ont méprisé mes ordonnances et que leur âme a eu mes lois en horreur.
Lévitique 26 : 43

Mais Dieu n’abandonne pas le peuple de l’alliance. La bible nous révèle que le retour du peuple hébraïque se fera dans la fin des temps. Les signes sont là, l’Etat d’Israël qui encore au début du 20ème siècle n’était qu’une utopie voit le jour le 14 mai 1948. Un jour, un seul jour a suffit pour que l’Etat juif  renaisse de ses cendres.

Qui a jamais entendu pareille chose ? Qui a jamais vu rien de semblable ? Un pays peut-il naître en un jour? Une nation est-elle enfantée d’un seul coup? A peine en travail, Sion a enfanté ses fils !
Esaïe 66:8

Si la Shoah a précipité la création de l’état juif, depuis 50 ans les juifs commençaient à s’approprier l’idée que leur retour était proche. Les affres de l’antisémitisme se faisant de plus en plus visibles en Europe, un journaliste juif hongrois Théodore Hertzl publiera dès 1885 « l’Etat juif » dans lequel il expose sa vision d’un Etat sioniste.

Dans l’histoire de l’humanité le peuple juif est l’unique peuple, qui après avoir été disséminé à travers le monde dans des sociétés culturellement différentes, a gardé sa foi en l’Eternel, son culte, ses traditions, sa langue… Qu’ils soient russes, français, allemands, latinos, irakiens… Tous ont gardé le fondement de l’alliance que Dieu avait faite avec leurs pères.

Des  civilisations sont nées, ont connu une hégémonie sans pareille puis… sont mortes telles que l’empire romain, la civilisation antique égyptienne, les incas…

Les juifs eux, sont toujours là !

En cette période prophétique, où la parole se dessine dans  la réalité , les juifs retournent sur leur terre. Ils font Aliyah . L’Aliyah est communément traduite par la chambre haute en hébreu, l’endroit où règne l’intimité. Par expansion, faire l’Aliyah signifie rentrer en Israël. Une manière symbolique de rentrer dans l’intimité du grand Dieu d’Israël, sur le lieu choisi par Yahvé.

Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit l’Eternel; je les ramènerai dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont.
Jérémy 30:2-3

Les juifs du monde entier quitte les nations pour immigrer vers Israël. Cette décision n’est pas prise à la légère car nombreux sont ceux qui laissent un confort, une sécurité, un environnement facilitateur, pour un pays en proie à de nombreuses instabilités notamment sécuritaires.

CBN News nous rapporte le cas de Neal Brinn, qui après avoir servi 20 ans dans l’armée américaine en tant qu’officier commandant de navire, a pris la décision d’immigrer avec sa famille en Israël.

Il s’est rapproché de Dieu 8 ans auparavant, et a épousé Shoshanna avec laquelle il a eu 4 enfants. Cette décision d’immigrer s’est alors imposée à eux. Et ils ont l’impression d’être de retour chez eux, malgré les difficultés qu’ils peuvent rencontrer au quotidien. La famille ramène à Jérusalem où ils vivent, leur savoir-faire, leur savoir-être et s’implique dans le nettoyage et la restauration de leur quartier. À la question pourquoi quitter l’Amérique pour moins de confort, moins de structures… Neal Brinn répond :

« Je ne peux pas vous dire pourquoi certaines personnes se déplacent, mais je peux vous dire pourquoi un juif le fait… Nous avons un hymne national appelé HaTikva, ce qui signifie « l’espoir », et il dit en HaTikva qu’aussi longtemps que le cœur du juif bat, ce rêve de 2 000 ans se réalise enfin « .

Une organisation mise en place par le Rabbin Yehoshua Fass facilite l’immigration. On dénombre 223 arrivées américaines précédent les Brinn en 2016, dont 75 jeunes venus faire leur service militaire et ainsi prendre leur place dans la jeune et ancienne nation.

Rebekkah Glanzer en fait partie. Elle vient de Brooklyn. Elle est venue faire son service militaire dans La Force de Défense Israélienne (la FID). Elle affirme son choix en soutenant l’armée :

« Le service des FDI fait partie de ce qui fait d’Israël un pays uni. Ici, tout le monde se sent chez lui, comme dans son pays d’origine. Donc je ne pensais pas que je pourrais faire Aliyah sans contribuer ou participer de cette façon. »

Ce qu’elle perçoit dans son choix, c’est le sentiment d’appartenance à cette terre, à ce pays, sentiment qu’elle ne retrouve nulle part ailleurs.

D’autres raisons sont avancées pour expliquer l’Aliyah . Comme ceux d’Ally Strauss, venue pour contribuer à ancrer Israël comme pays à part entière, ou encore ceux de Zachary Olstein qui après avoir visité les camps de concentration en Pologne a décidé de rentrer dans l’armée israélienne pour que le peuple juif soit protégé dans son pays.

Tammy et Gene Berman déclarent quant à eux :

« C’est notre destin, nous sommes juifs. »

Tammy rajoute :

 » L’Amérique est merveilleuse, c’est un pays fantastique. Je l’aime. Mes parents étaient des immigrants, mais nous sommes des visiteurs. »

Le peuple juif semble être attiré de manière irrésistible vers la terre donnée à leur peuple par le Dieu d’Abraham et de Jacob. Cette terre désolée, qui retrouve aujourd’hui toute la splendeur et la fertilité promises par Dieu. Les déserts ont laissé la place à une végétation abondante.

Le monde assiste au retour des juifs, comme l’a annoncé le prophète Ezéchiel dans le chapitre 37 :

La main de l’Eternel fut sur moi, et l’Eternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d’une vallée remplie d’ossements. Il me fit passer auprès d’eux, tout autour ; et voici, ils étaient fort nombreux, à la surface de la vallée, et ils étaient complètement secs.…  me dit : Fils de l’homme, ces os pourront-ils revivre ? Je répondis : Seigneur Eternel, tu le sais.… Il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel !… Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez… Je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l’Eternel.…

Les os desséchés représentent le peuple juif, les frères ainés des chrétiens qui retrouvent la Terre Promise donnée sous le sceau d’une alliance divine.

Dominique Lescure

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.